Si j'étais présomptueuse, je dirais que les médias, La T(élévision)S(uisse)R(romande) en l'occurence, m'ont enfin écoutée. Ou lue. En effet, nous avons eu droit ce soir aux nouvelles à un superbe reportage tourné aujourd'hui même à Zinal. Poudreuse et bonne humeur. Tels étaient les arguments-phares de ces quelques minutes de bonheur sur les pistes dûment commentés par le directeur des remontées, Pascal Bourquin. Ouf, notre réputation est sauve!

Mais... l'est-elle aussi en ce qui concerne notre fiscalité? Nous subissons une attaque en règle de nos amis européens. Ces derniers ne sont pas d'accords avec notre politique fiscale, qui est au demeurant cantonale et non fédérale (multipliez donc le problème par 26 pour imaginer la suite). Elle génère une concurrence qui, sur la base d'accords de libre échange passés en 1972, est tout à coup remise en question. On ne vous reparlera ici ni d'un Schumacher, ni d'un Johnny qui est d'ailleurs déjà en train de consulter sous d'autres cieux puisqu'il se retourne vers sa patrie d'origine afin d'y faire valider ses papiers dans le but de s'installer du côté de Monaco. Donc la Suisse... Bref. Curieusement, on peut se demander quel type de débat - mais déjà quel type d'information est relayée - auprès de nos amis belges, luxembourgeois, français ou autres? Quel regard portez-vous sur nous, chers amis et hôtes, vu sous l'angle de cette actualité??