Crans-Montana a v√©cu le weekend dernier un vote historique. En effet, les communes du Plateau ont pl√©biscit√© un nouveau r√®glement de la construction visant √† "enrayer le massif des r√©sidences secondaires et ainsi √† lutter contre les lits froids". Il faut dire que la station, du haut de ses 5'500 habitants √† l'ann√©e, peut h√©berger en saison jusqu'√† 37'000 touristes, dont 2'000 seulement dans des lits h√īteliers. Sixi√®me Dimension vous dit tout sur le sujet, n'h√©sitez pas √† cliquer pour comprendre, sp√©cialement les compte-rendus du 12 mars, de m√™me que l'interview de Madame Nanchen en date du 10.

Le moratoire qui entrave Grimentz de même que 6 autres communes valaisannes cette année ne pouvait que les encourager à aller dans ce sens.

Le d√©bat des "lits froids" fait rage en Valais depuis bien longtemps. Par lit froid, on entend lit inoccup√©, donc pas rentable pour les infrastructures locales. Un raccourci facile tend √† assimiler froid √† immobilier et par cons√©quent √† parah√ītellerie. Et pourtant, les h√ītels aussi ont leurs lits froids. Du coup, en tant qu'agence immobili√®re de location, nous sommes souvent pris √† parti. Mais bon. Si nous √©tions dans l'√©picerie, nous aurions aussi nos contradicteurs et nos soucis, non?

La lutte contre les lits froids passe par diverses solutions telles des quotas de logements pour les indigènes, des occupations minimum imposées ou des mises en location, concrètement et par exemple pour Grimentz et les agences locales, c'est un bonus aux propriétaires par les remontées mécaniques si l'appartement est loué au minimum 6 semaines par année. Une goutte d'eau? Mais une des nombreuses pistes à suivre!

Au niveau cantonal, la situation n'a pas beaucoup évolué ces derniers temps, bien que le débat fait rage depuis un bail. Une impression de stagnation nous gagne gentiment. Faudra-t-il attendre la session de printemps du gouvernement? Il est en effet fort à parier que celle à venir sera passionnante car, au début février, ce ne sont pas moins de 3 interpellations, 2 motions et 1 résolution qui ont été déposées contre le moratoire que nous a imposé en fin d'année 2006 (justement pour lutter contre la surchauffe immobilière et par conséquent les lits froids) le conseiller d'état Cina (qui n'a par ailleurs pas été retenu comme gouverneur par Monseigneur Brunner, selon Désencyclopédie ou message de hier, hihi).

La lutte contre les lits froids semble donc être très efficace si elle passe par des choix et des mises en application communaux. Le Haut-Valais avec le fameux exemple de Saas-Fee s'en tire très bien. Je crois que Grimentz planche aussi sur le sujet, mais il nous faudrait mener enquête pour vous en dire plus.

Comme le sujet sera traité par l'actualité politique et économique du Valais ces prochains temps, proposition vous est faite de nous documenter afin d'y revenir avec bien plus de précisisions.

Pour le moment, le temps est radieux à Grimentz. Et la neige aussi abondante qu'excellente. A bon entendeur...