Le début de saison avait pourtant été difficile: manque de neige, puis des pluies et enfin des températures plus élevées de 4°C en moyenne. Les médias se sont évidemment acharnés sur toutes ces difficultés qui, souvent, étaient largement exagérées par rapport à la situation réelle de notre station et les bulletins météos n'ont fait qu'en rajouter en annonçant bien souvent des nuages dont nous n'avons pas vu la couleur. M'enfin!

Le retard a tout de même été rattrapé et les pistes de Grimentz ont bénéficié de conditions optimales en fin de saison.

Différents petits aménagements ont été amenés à la Tsarva de même que, vous l'aurez constaté si vous avez skié cette hiver, sur le téléski de l'Orzival. La société a aussi investi dans une nouvelle dameuse et a conclu la vente de la parcelle des Guernerés, 3'259 m2. Une conduite a en outre été tirée depuis le barrage de Moiry durant le printemps afin d'assurer un enneigement artificiel optimal. Durant la saison, le service sanitaire est intervenu 158 fois (rappelez-vous le sauvetage en hélicoptère du 4 mars), la vente d'alcool a été prohibée au réfectoire du personnel et de nombreuses manifestations et réceptions ont eu lieu avec un succès parfois retentissant, comme celle de l'indémodable fondue-lune. Cet hiver s'est finalement achevé avec la séparation regrettée de plusieurs employés comme Paul, Christian, Eric ou Eugenio.

La planification de ces 15 prochaines années est dense. Comme le mot d'ordre de la région est "fusion" depuis quelques temps, Zinal et Grimentz se sont penchés sur la question dans le but de créer une liaison entre les 2 domaines skiables. Pour ce faire, Zinal se dit prêt à réaménager ses pistes en conséquences. Grimentz, de son côté, repousse la modernisation de la partie gauche des pistes et prévoit les années à venir comme suit:
  1. enneigement jusqu'au sommet de la Tsarva
  2. téléphérique Zinal-Grimentz
  3. remplacement des Crêts (télésiège) et des Lonas (téléskis) par un grand télésiège
  4. construction du nouveau télésiège de la Freintze
  5. remplacement des Becs-de-Bosson (arbalètes ou ancres) par un télésiège
A noter que si la liaison se fait, les domaines skiables de Grimentz et Zinal fusionneront.

Une augmentation du capital-actions est proposée lors de cette assemblée car la donne anniviarde a changé suite aux votations de novembre dernier et il n'est, pour plusieurs raisons, plus possible d'augmenter les emprunts. Cette augmentation est donc proposée afin de financer l'adduction d'eau du barrage et l'extension de l'enneigement artificiel. Aux informations de dernière minute, celle-ci a passé sans encombres et sans surprise.

Nous voilà donc repartis de bon pied pour une nouvelle année avec les 40 ans de la société à la clé. Programme chargé en perspective!