Chers collègues et amis,

Ce mot pour vous signaler que le film documentaire que j'ai réalisé en Angola l'an dernier sera prochainement diffusé par la TSR dans la case "Histoire vivante", aux dates et horaires suivants:

"Camaradas de luta"
Histoire vivante
Dimanche 5 août, 20h25 TSR2
Lundi 6 août, 22h15 TSR2 (rediffusion)

Le film raconte l'histoire de la lutte pour l'indépendance de l'Angola, colonisé par le Portugal jusqu'en 1975, à travers les parcours de vie de quatre femmes. L'une d'entre elles, Maria Haller, est décédée depuis le tournage et c'est le seul témoignage qui reste d'elle et de son combat.. L'une des trois autres est ma compagne Bebiana d'Almeida, que vous connaissez pour la plupart. Elle sera d'ailleurs de passage en Suisse début août, si vous désirez lui dire bonjour.

Ce documentaire a été produit avec un petit budget, par la produtrice indépendante Dominique Rappaz (Mondo productions et distribution) et par moi-même (Nguita productions), sans aide publique ni privée. Je l'ai réalisé en Angola parallèlement au tournage d'un autre film, "Sortir du trou", qui raconte l'histoire d'une communauté de chiffonniers qui vivent avec leurs famille dans la principale décharge d'ordures de la capitale Luanda et qui cherchent à sortir de leur extrême pauvreté. Ce deuxième tournage s'est étendu sur deux ans et le montage commencera prochainement.

J'espère que "Camaradas de luta" vous intéressera et je serais heureux d'avoir vos commentaires et critiques si vous avez la possiblité de le voir. L'histoire de la lutte contre le colonialisme dans les pays lusophones est très mal connue et je suis allé moi-même de découverte en découverte. En plus de la version française, il y a une version entièrement en portugais, qui a été présentée publiquement en Angola et qui a eu beaucoup de succès. Le synopsis est en pièce jointe.

Image: Patrick Mounoud. Son: Pierre-andré Perret et Roger Vaucher. Montage: Aurore Vervaeke. Postproduction: Ian Jaquier. Scénario: Dominique Rappaz et Philippe Dahinden.

Avec mes vifs remerciements à tous d'entre vous ceux qui ont contribué d'une manière ou d'une autre à l'achèvement de ce film.

En souhaîtant avoir l'occasion vous revoir entre mes escapades africaines, je vous envoie mes salutations amicales

Philippe Dahinden

Le synopsis en pièce jointe:

SYNOPSIS

CAMARADAS DE LUTA

Quatre femmes, représentant quatre générations, se retrouvent à Luanda, devant la statue du premier président de l’Angola, Agostinho Neto. Sur la place où fut proclamée l’indépendance 30 ans plus tôt, elles évoquent cette date historique, leurs souvenirs et leurs rêves de jeunesse.

Chacune à sa manière a combattu pour l’indépendance. Personnalités fortes et charismatiques, ces « camarades de lutte » ont milité au sein du même mouvement nationaliste de libération, le MPLA. Elles ont bien connu son leader Agostinho Neto, qui leur a confié des responsabilités.

Deux d’entre elles ont des liens privilégiés avec la Suisse, où des nombreux exilés politiques avaient trouvé asile dans les années 60.

Depuis l'indépendance, chacune a suivi son propre chemin, sans renier son combat ni ses convictions. En s'affirmant dans la lutte contre le colonialisme portugais et contre l’injustice sociale, elles ont aussi contribué à l'émancipation des autres Angolaises.

Ce documentaire est constitué de leurs témoignages, illustrés par des archives. A travers les parcours de vie de Maria, Ruth, Bebiana et Luzia, nous revivons l'histoire peu connue de l'indépendance de l'Angola et nous voyageons entre leurs espoirs comblés, leurs désillusions et leurs rêves inachevés.