L'immoblog ou les vacances Ă  la montagne

Immobilia-Grimentz

mercredi 31 octobre 2007

St-Théodule à la Toussaint - patron des Valaisans

Voici un saint à propos duquel nous reparlons à l'occasion de la Toussaint: St-Théodule. Rappelez-vous en effet avoir déjà lu des choses sur son compte en date du 16 août dernier, puisque ce vénérable Monsieur est dignement fêté chez nous - à Grimentz - à cette occasion.

Si St-Théodule est le patron de Grimentz, il est aussi celui du canton du Valais. C'est dans ce contexte que le Nouvelliste nous en parle aujourd'hui. Extrait choisi:



[D'autres "Saints" locaux en cliquant sur l'illustration]

mardi 30 octobre 2007

Un promoteur soucieux de développement durable

Aujourd'hui, c'est sous la plume du journaliste Vincent Fragnière que s'est écrit l'article du Nouvelliste, journal désormais bien connu de nos amis immoblogueurs. Il est question de fusion des communes, de commissions de fusion, d'aménagement du territoire, de promotion touristique, de moratoire, de contingentement et de gros chalets. Bref, un tout en un.

Visite de l'exposition Altitude 1400 avec Urbain Kittel.

D'ailleurs, le moratoire, antidémocratique! Comment en est-on arrivé là?

Lire la suite

For sale - Ă  vendre: sofas

Le temps d'aujourd'hui devrait vous inciter à chiner. Voici un message reçu tout récemment. L'immoblog vous le livre tel quel:


Dear Nicole,

These are the items we would like to sell. We’d like to get around 50% from the original price, but it case someone is interested we can negotiate:

IKEA sofas form EKTORP range bought in summer 2006, used for 1 skiing season.

1 EKTORP sofa-bed (Leaby Rouge) for CHF 599 (new price CHF 1'199) details sofa-bed
general condition: very-very good; the bed has been not been used, only for 1 week.





2 EKTORP 3-seater sofa (Blekinge blanc) for CHF 349 (new price CHF 699) detail 3-seater sofa
general conditions: good





3 EKTORP chaise-longue (Blekinge blanc) for CHF 249 (new price CHF 499) detail chaise-longue
general conditions: good; couple of light markings

All items can be viewed on request. Pick-up only.


Traduction française:
A vendre à 50% du prix initial, les 3 articles ci-dessus - liens en français pour le détail. Si vous êtes intéressé/e/s, l'immoblog fait suivre votre e-mail à Alicia.

lundi 29 octobre 2007

Trouvé sur le chemin de la Duit à Grimentz :

Un grand cadeau (frais du jour) du meilleur ami à son maître.



Ă‚mes sensibles, s'abstenir!...

Lire la suite

dimanche 28 octobre 2007

Croûte de la fondue - rappel

Chers amis,

Je n'ai toujours pas la rĂ©ponse Ă  notre question : quelle est le nom de la croĂ»te de la fondue en Valais??

Ce serait quand même un monde d'en connaître l'appellation nord-vaudoise, mais pas la valaisanne, non?

A vos claviers... bon appétit et merci d'avance :-)

L'immoblog

Nouvelles du Carovilla

Un hôtel de la place vient de fermer juste en face de l'immoblog (pour l'entre-saison, s'entend). Ça fait drôle à chaque fois. Comme quoi, les volets clos ça existe aussi dans l'hôtellerie (oups, dérapage). Pourtant, le village n'est pas déserté pour autant car nombre de familles se baladent à l'entrée de notre vieille rue en ce doux dimanche et l'autre hôtel-restaurant de la région conserve encore toutes ses lumières. M'enfin... même pas sûr!

Quoi qu'il en soit, si vous désirez vous restaurez ou même passer la nuit ici, ces prochains temps, n'hésitez pas à consulter notre planning d'entre-saison pour éviter toute mauvaise surprise!

Les nouvelles du Carovilla, et celles-ci... nous vous les devons depuis un certain temps déjà, ce sont celles du Hameau des Bains. Ce sera court, soyez prévenus.

Dans notre billet du mois d'août, nous vous donnions force détails et délais pour un projet qui fait couler encre et salive. Octets et salive, plus exactement ;-) . Notre soeur Anne, sans surprise véritable, n'ayant rien vu venir le moment voulu, a bien voulu patienter quelques semaines avant de repointer son museau dans l'antre aux jolies secrétaires qui remplace désormais l'ancienne "Source" (épicerie de village d'antan). Un passage éclair, juste le temps d'une question pour confirmation:

Immoblog: -Alors, ces travaux?
Jolie secrétaire: - ...... printemps
Immoblog: - Avant ou après le printemps?
Jolie secrétaire: - Pas avant le printemps, peut-être même à l'automne
Voilà. C'est clair. Quant au pourquoi du comment, s'il s'agit d'oppositions toujours en cours ou du va-et-vient des papiers au sein des différentes administrations ou même de versements effectués ou non, ces questions ne feront pas plus avancer le schmilblick. Dans les faits, vous savez maintenant tout ce qui se doit d'actuel.

Any question?

En prime pour vous consoler une jolie photo de Zirouc en automne et sous le dernier rayon de soleil du premier jour Ă  l'heure d'hiver.











samedi 27 octobre 2007

Revue de presse

Une semaine aussi impromptue que celle qui vient de s'écouler ne se donne pas à tout le monde. Comme le dit Dominique dans son commentaire du billet précédent, il y a des hauts et des bas, dans la vie. Mais des hauts aussi haut et des bas aussi bas, pas toujours. On croyait la vie d'agente immobilière tranquille en octobre? Que nenni. On croyait la vie de Grimentzarde peinarde? Détrompez-vous. Entre les jeunes villageois qui partent et les anglais en vacances qui déboulent, le temps s'écoule vite fait. On aimerait, pour des raisons évidentes et douloureuses que ce dernier soit parfois plus ennuyeux.

C'est ainsi que l'immoblog regrette de n'avoir pu suivre de près certains faits d'actualités et certaines rencontres liés à ses thématiques. Qui sont aussi les vôtres, d'une manière ou d'une autre. Pour en faire le tour, demandons la permission à Danielle de venir faire un tour sur ses pages:

A propos de neige et de météo: Les météorologues sont-ils à côté de la plaque? ou des erreurs de prévisions peuvent se chiffrer en millions et comment faire pour les affiner. Enfin, tout ce que vous êtes en droit d'attendre comme informartion pour vos week-ends de ski à venir (tout prochainement!).

A propos d'immobilier: Voilà. Je crois que nous pouvons clore ici le ou les sujets. Quant à nous, nous nous retrouverons dès demain sur ces pages car nous avons une pelletée de thèmes à développer entre nous. Refaire le monde, quoi!

vendredi 26 octobre 2007

La croûte de la fondue

Chers amis internautes et amateurs de plats traditionnels,

L'immoblog est à la recherche de l'appellation exacte de la croûte de la fondue. Il semblerait que cette dernière soit suffisamment traditionnelle pour être considérée comme une expression locale. On me parle à ce propos de "religieuse" - hè oui, comme pour la raclette - mais il devrait y avoir un autre terme en "ière".

Le connaissez-vous?? Etes-vous en mesure de nous renseigner?

Grand merci à vous et... bon app/rès-midi!

mercredi 24 octobre 2007

Visite de nos locaux par Diana

Comme promis il y a fort longtemps, voici enfin une petite visite guidée de notre agence. C'est Diana qui s'y est collée lors de ses vacances. A vos imaginations, marche!

Diana est entrée par la porte du local technique un beau matin avec sa maman Rosa pour rejoindre Christian, Joseph et Sylviane. Et c'est son premier coup d'oeil qu'elle nous retrace ici.

Sur sa droite immédiate, en réalité contre la fenêtre, un vieux bureau de bois sur lequel trône un petit classeur fédéral de couleur et dont les tiroirs regorgent de petits trésors d'utilité pour les appartements que nous gérons. Derrière ce bureau, mais un peu plus loin sur la carte visuelle de Diana, la calandre, la poubelle en-dessous et les bidons rouges de poudre à lessive. Au fond, machine et séchoir qui occultent l'évier en inox.

Les portes munies de leurs affichettes - notez la précision du détail de la petite demoiselle! - camouflent, quant à elles, une salle de conférence avec une petite kitchenette qui sortent de l'écran et un accès aux étages supérieurs par le monumental escalier. Et Diana a un excellent sens du repère car la petite salle de conférence se situe en premier chef au sommet de ce dernier, sur la gauche. Apparaissent alors les 3 bureaux installés derrière les guichets qui vous accueillent sur lesquels trônent 2 ordinateurs, des bacs de feuilles, des classeurs, etc. [chuis sûre que vous n'auriez pas mieux observé!]

Son sens de la hiérarchie rend à César... le bureau des patrons n'existe même pas. J'espère qu'elle y remédiera dans quelques années lorsque mon tour viendra ;-)

mardi 23 octobre 2007

Dur... - Avis mortuaire

Lundi matin:

Grimentz se réveille en ce lundi matin avec la gueule de bois. Une seconde fois, cette année, dramatique. Gilles nous a quittés samedi matin. A 37 ans, c'est incompréhensible et révoltant. Après le départ d'un autre trentenaire il y a si peu de temps, ça nous fait un peu beaucoup. Mari et père de 2 petits enfants, on a le coeur brisé en y songeant. Une pensée pour sa mère et sa soeur aussi...

Pas d'annonce officielle pour les obsèques pour le moment.


Complément du mardi:

Le tocsin sonne, ce matin. Les obsèques auront lieu demain après-midi. Pas vraiment envie d'en dire plus...

Le détail en cliquant sur la photo.









lundi 22 octobre 2007

La route de Roua

Chers amis,

Ces jours-ci Ă  Grimentz circule (ou se balade, choisissez en la circonstance, hihi) une petite initiative qui nous parle d'un haut lieu de promenade et nous dit ceci:









Nous, les propriétaires, locataires, bordiers, riverains et promeneurs de la route de Roua observons, depuis 2 ans, une notable recrudescence de la circulation sur cette route.

Cette augmentation est significative au moment de la reprise des travaux du bâtiment, dès la fin de l’hiver, par le va et vient incessant au quotidien des camions.

Cette forte croissance de la circulation amène bien évidemment son lot de désagréments, tel que l’augmentation de la pollution et du bruit. Ennuis supportables, mais nous avons également constaté, depuis plusieurs années, que de nombreux automobilistes ne respectent pas les règles élémentaires de prudence et roulent beaucoup trop vite.

Surcroît du trafic, vitesse excessive, croisements difficiles ne permettent plus de garantir un minimum de sécurité aux très nombreux promeneurs, piétons, (touristes, indigènes, autochtones) enfants du village rentrant de l’école, qui marchent le long de cette route.

Parlant, dans l’intérêt bien compris de tous, de la vie du village, de sa sécurité et de celle de ses habitants ainsi que celle des touristes, nous sollicitons de la municipalité l’installation d’une limite générale de la circulation automobile à 30 km/h depuis le carrefour de la COOP et tout le long de la route de Roua ainsi qu’à toutes ses rues adjacentes.

Afin d’assurer cette limitation, sur la route principale, la pose de modérateurs de trafic permanents serait nécessaire.
A sa décharge et loin de lui l'idée d'extrapoler sa publicité, l'immoblog a insisté auprès de l'auteur de cette initiative pour en obtenir la copie afin de vous la mettre à disposition. Par ailleurs, ce thème avait fait l'un des points de l'assemblée primaire de juin des grimentzards en date du 12 juin dernier.

Si l'immoblog a signé, qu'on soit clair, c'est pour faire amende honorable. En effet, combien de fois ne s'en est-il pas voulu de rouler à une vitesse supérieure aux normes? Par manque de discipline, de temps ou par inadvertance, tout bêtement. La solution proposée ici est connue des citoyens de ce village et pragmatique, afin de remédier clairement aux maux qui nous (pré)occupent. Cette mesure devra être accompagnée d'aménagements en conséquence, pas seulement des panneaux que personne ne respectera dans quelques temps. Par ailleurs, l'expérience de certaines limitations à l'intérieur de localités a eu soulevé d'autres questions dont il nous faudra tenir compte pour cet aménagement: les nuisances d'un redémarrage en trombe après un gendarme couché, par exemple. Le cas de Noës s/Sierre a, en la matière, soulevé nombre de lettre de lecteurs en son temps et ne fait aujourd'hui encore pas l'unanimité. D'autres certainement aussi. Par contre, ce type de problèmatique a rencontré un franc succès dans d'autres contextes communaux comme à Sion. Tout est question d'analyse.

Quoi qu'il en soit, prenez part à la discussion qui s'engage et n'hésitez pas à signer si tel est votre souhait. Téléchargez et imprimez ici le document et retournez-le signé de haut en bas à Guy ou à notre agence afin que nous puissions le lui faire parvenir. Que ceci soit un premier pas concret pour une réflexion sur notre circulation plus globale et satisfaisante pour tous!

jeudi 18 octobre 2007

Cortège spécial!

Demain vendredi 19 octobre, tout le monde dans la ruelle du vieux village vers 15h30 - 16h00!!

Cortège spécial Mariage

Venez nombreux les aplaudir!

Ces jours-ci Ă  Grimentz

Le village se débarrasse peu à peu de ses protèses géantes.














et clĂ´ture la saison estivale.
















Les géraniums désertent gentiment les balcons et la neige refait son apparition.

mercredi 17 octobre 2007

Elections fédérales hélvétiques - la bise ou la bise sous la Coupole, lundi?

Le vent de l'extrémisme de droite souffle sur la Suisse.

Le Courrier International sort demain son numéro sous l'égide helvétique en y parlant aussi de la Pologne et de ses 2 frères Kaczynski au pouvoir. D'autres journaux reprendront-t-il son titre pessimiste de "Pauvre Suisse" lundi au réveil? Dieu fasse que bon sens et tolérance puissent dans le futur toujours être assimilables à notre identité! Mais enfin bon... nous partageons ici une démocratie. Nos amis belges - qui nous lisent par ailleurs frénétiquement - ont eux-mêmes une petite idée sur la question, n'est-ce pas?

Pour les non-initiés. Nous votons les parlementaires aux chambres évoqués dans notre article du Premier président anniviard par excellence?

Quelle visage affichera donc notre pays lundi matin? Quelles tendances majoritaires au pouvoir ces prochaines années?

Pour la plupart d'entre vous, le sujet est assez distant de vos préoccupations - l'immoblog n'est lui-même pas un spécialiste de la question (pas son métier ni sa passion) et ne vous jette en tout cas pas la pierre! Pour les autres, n'hésitez pas à vous documenter sur le sujet à l'adresse de la TSR-RSR.

Feed back des précédentes élections et cartes dynamiques qui descendent jusqu'au niveau des communes, ces pages ont tout pour plaire si vous souhaitez suivre et analyser les résultats de dimanche en direct.

Voilà. Ceci était la préoccupation nationale du moment. Quant à nous, anniviards, le terme d'élections évoque pour nous un avenir bien plus passionnant sur le plan tactique politique car nous voterons bientôt, car le temps passe plus vite qu'on ne le croit, nos futures autorités anniviardes à entrer en fonction en janvier 2009.

Et cet Ă©pisode-lĂ  nous tient vachement en haleine.

mardi 16 octobre 2007

Le bout du tunnel

C
hers amis,

L'immoblog en est convaincu, vous avez été nombreux à nous soutenir moralement ces derniers temps car il vient de s'effectuer un petit lifting douloureux.

L'informatique nous promet monts et merveilles, mais la rétamée est parfois complète. Le château de cartes s'écroule, puis il faut tout reconstruire, patiemment. Bref. Si vous avez été nombreux à vous inscrire à la newsletter, sachez que le système a foiré après quelques heures de fonctionnement à peine. Du coup, notre newsletter se rebaptise en "liste de diffusion" dans le menu de droite. Alors suivez l'injonction et (ré)inscrivez-vous!

En attendant de vous informer plus clairement sur le sujet, l'immoblog laisse découvrir à ceux qui aiment curioser les différentes nouvelles fonctionnalités qui ont apparu à temps partiel sur leurs pages ces derniers jours (... puis disparu... puis réapparu. C'était rigolo, mais pas pour nous :-P).

L'espoir est ce soir immense de revenir désormais vers vous avec du contenu et de diversifier enfin le déroulement de nos soirées!

Bonne nuit

dimanche 14 octobre 2007

Liebe deutschprachige Freunde

Sehr geehrte D-Leser,

Das Immoblog wünscht sich seine Posts auch auf Deutsch schreiben zu können, um Sie über Grimentz und die Region informiert zu behalten. Leider ist das völlig/absolut unmöglich. Sonst würden Sie uns vorwerfen, Ihre Interesse als Besitzer oder Mieter nicht genug im Betracht zu halten. Was eigentlich unser Hauptberuf ist, nicht wahr?

Ausserdem, wüssten wir nit ob auf D oder CH, bzw. Hochdeutsch oder Mundart, schreiben. Dies um alle Sensibiltäten... Pardon... Empfindlichkeiten zu pflegen ;-) Obwohl... die Statistiken würden uns auf diesem Punkt schon eine klare Richtung geben.

Ratschlag Google Sprachtools gilt für Sie auch um alles mühelos verstehen zu können, obwohl die literale Übersetzungen den Texten genau so katastrophal ist. Sonst haben wir noch kein richtiges online Werkzeug für D-Fr Übersetzungen von einzelnen Wörtern gefunden. Haben Sie zufälligerweise eine anständige Lösung anzubieten??

Sie lesen diese Seiten sehr viel, die Informatik verrät es uns. Trauen Sie sich nun Ihre Kommentare mitzuteilen! Egal die Sprache. Auf Wunsch ist es mir auch möglich zu übersetzen, falls es Ihnen hilft sich auszudrucken. Jedenfalls, herzlichen Dank für Ihre Interesse an diesen Seiten, lesen Sie uns weiter so!

Dear En-speaking Readers

Dear British Friends,

You have been reacting on this blog several times, these lasts weeks. What amazes the immoblog and makes it very happy! Your interest on what is happening here is great and meets exactly one of the main interest of these posts: keeping you informed.

I wish I could write each post in your mother tongue also, so as in german and sometimes also in spanish. But...! It's a matter of time. If I would do this, I couldn't work for you at the agency to serve your owner interests, isn't it? Anyway... there are solutions for you being able to follow us wihtout sweating to much on the net such as www.wordreference.com if you only need the translation of few words - I think it's enough for the majority of you - or Google Language tools - maybe I will find an integration of direct translation in the future directly by the posts if this exists - of which the literal result can be very funny.

Most of all, keep reading and reacting, no matter the form or language!

samedi 13 octobre 2007

On fait la navette?

Chers amis,

Voici une confirmation, obtenue en haut lieu et de source certaine, qui en réjouira plus d'un: la commune de Grimentz remet cet hiver sur les rails ces petits bus navette qui ont remporté tant de succès l'hiver dernier!

D'ailleurs, le débat qui s'en est suivi sur la question à l'assemblée primaire de juin avait été pour le moins passionné car, lié à la thématique du problème de notre circulation et de différentes alternatives envisagées pour y remédier (attention, fichier pdf volumineux), hormis pour ce qui touche aux finances, il est malaisé de trouver des inconvénients valables à ce type de transport public. Si ça se trouve, vous en avez vous-même abusé et profité pour rejoindre la télécabine ou faire vos achats. Et vous avez certainement aussi beaucoup regretté leur disparition une fois le gros de la masse touristique disparu, comme beaucoup d'entre vous nous l'ont exprimé à nos guichets. L'immoblog se rappelle avoir simplement embarqué "pour le fun" et en être ressorti avec le sourire jusqu'aux oreilles pour avoir partagé des bouts de conversation sympa avec de parfaits inconnus. Si, si.

Cette année, les navettes démarreront le 22 décembre et le terminus sera pour le 6 avril: toute une saison, donc! Mais ce service a un coût, exorbitant, que la commune a décidé d'assumer envers et contre tout à la demande enthousiaste de ses citoyens et pour le bonheur des ses hôtes. Au lendemain de l'assemblée, le Nouvelliste rappelait en citant notre président que le budget pour une saison était devisé à Fr. 300'000.- (information officielle du Nouvelliste). Elle cherche tout de même des solutions pour les limiter. C'est pourquoi elle envisage un tournus à 2 navettes avec une fréquence de rotation sur 20 minutes durant la haute saison, puis une seule navette avec une fréquence à la demi-heure durant 2 périodes de 2 semaines suffisant à couvrir les périodes de moyenne ou basse saison. Les tractations avec l'entreprise Car postal ont toujours cours pour aboutir à la solution définitive. C'est pourquoi cette donne n'est que piste pour le moment. Et cette année, plus de gros sponsor, bien sûr.

Après l'appel de fonds pour les remontées on pourrait en lancer un nouveau pour le bus, mais... non... on va pas recommencer ;-)

A part les détails de couleurs des nouveaux mini-bus qui nous véhiculeront, le système mis en place, les arrêts, etc. devraient rester identiques à ce que vous connaissez déjà. Quant aux horaires, ils ne sont pas établis pour le moment, le seront à l'ouverture de la saison, bien sûr, et nous ne manquerons pas de vous en faire part sur ces pages dès que nous serons en mesure d'obtenir l'information.

Voilà. Comme le sujet est fréquemment remis sur le tapis lors de vos réservations pour cet hiver et tout le tralala de votre organisation ski-chaussures-bâtons à trimbaler, casier à louer (faites-le quoi qu'il en soit, vous augmenter le confort de vos vacances pour pas grand-chose) ou en évoquant la distance à pied de votre logement (désormais, même les bouts de village sont accessibles rapidement sans voiture!) nous tenions à vous communiquer la bonne nouvelle!

Si d'aventure la question du financement devait être revue (notez que ceci est une réflexion de l'immoblog seulement au moment d'écrire ce message), seriez-vous prêts à payer pour l'utilisation des navettes?
  • Oui, c'est Ă©gal sous quelle forme (on ne parle pas ici d'impĂ´t, mais Ă  l'utilisation)
  • Oui, sous forme de forfait 3 jours, hebdomadaire, etc. en fonction de la durĂ©e de rĂ©sidence Ă  Grimentz, du style "forfait dĂ©placement x jours" dans les mĂ©tros
  • Oui, par une somme modique contribuĂ©e par jour ou par trajet
  • Non.
Répondez nombreux au sondage situé sur votre droite!!
Et commentez vos réponses.

vendredi 12 octobre 2007

RMG - Des actionnaires bien de chez nous

"J'ai acheté ma première action à 20 ans. On pensait alors au développement de la station. Aujourd'hui encore, les gens sont avant tout intéressés à la bonne marche de l'entreprise, plutôt qu'à la rentabilité de l'action. C'est dans notre intérêt d'avoir un actionnariat large et local". Le type qui dit ça, c'est celui qui figure sur la photo avec en arrière-plan le terrain de jeu des remontées mécaniques de St-Luc. Il regarde toujours dans la même direction (...), celle des remontées mécaniques de Grimentz (RMG) et il en parle.

Comment financer les investissements des remontées mécaniques? Le JDS - ça vous rappelle quelque chose? - a posé la question à Crans-Montana et à Grimentz. En terme de chiffres, ces 2 domaines ne régatent pas dans la même catégorie et les moyens pour atteindre leurs objectifs diffèrent.

A Grimentz, l'augmentation du capital-actions pour le développement de l'enneigement artificiel arrive au stade de la libération de 1,2 millions de francs, dans l'attente d'un million supplémentaire en tractations avec un promoteur. Aujourd'hui, la structure de la SA des RMG se présente comme suit (source: JDS):

• Capital actions: 4 millions de francs
• Actionnaires: un peu plus de 1000
• Répartition:
   - Bourgeoisies et communes d’Anniviers: 22%
   - SociĂ©tĂ©s privĂ©es et associations du val d’Anniviers: 11%
   - SociĂ©tĂ©s privĂ©es hors du val d’Anniviers: 6%
   - PrivĂ©s du val d’Anniviers: 22%
   - PrivĂ©s hors du val d’Anniviers (principalement des propriĂ©taires): 37%
   - Solde des actions: 2%
• Augmentation du capital prévue sur deux ans: 2 millions, dont 1,2 prochainement libéré.
• Conséquence: 300 anciens actionnaires ont souscrit et 114 nouveaux. Il y aura entre 1300 et 1400 actionnaires au total. Selon le directeur Yves Salamin, la répartition ne subira pas de modifications conséquentes.
La diversité - faites-vous partie de l'un de ces lots? - et le bon équilibre de la provenance des actionnaires tend vers un mot d'ordre: "nous devons maîtriser notre développement", selon Nico, et, en cela, il est bon que les communes aient renforcé leur position, estime-t-il.

Dernière suggestion avant de clore ce billet: allons ensemble jeter un coup d'oeil au blog de notre amie Danielle, Sixième Dimension, pour découvrir sa propre information et la vision de Crans-Montana sur le sujet.

NB. L'article du JDS ici.

jeudi 11 octobre 2007

Fiche D.1/3 - L'autonomie communale en prend un coup

Les règles du jeu changent en cours de route et je ne sais plus comment expliquer aux investisseurs ce qui se passe en Valais! Ils ne peuvent en effet pas comprendre ce genre de politique.




Lire la suite

mercredi 10 octobre 2007

La suite des aventures des travaux

Chers amis,

Heureusement que mes voisins directs sont absents, ils auraient, ce soir, subi la crise cardiaque en m'entendant hurler de joie. J'ai trouvé l'erreur qui a occasionné le crash de mon blog lundi matin et empêché l'accès aux nouvelles fonctionnalités que j'avais testées avec grand bonheur durant le weekend. Je m'excuse de manière toute particulière auprès de ceux qui s'étaient inscrits à la newsletter (m'enfin... les conditions stipulaient la mise en garde "test") et qui ont effectivement bien rigolé (jaune?). Je remercie également les personnes qui ont eu la patience de m'envoyer leurs commentaires par e-mail. De guerre lasse, j'aurais peut-être abandonner mes contributions.

La cause du problème identifiée, cela ne devrait plus se reproduire et nous nous reviendrons avec grand bonheur à une information vraie sur ces pages. Je fais malheureusement partie de ces gens qui, la question technique surgissant, n'en dorment plus tant la recherche de la solution les titille. Ça gamberge toute la nuit, il n'y a rien à faire! Alors voilà. Pour y remédier, je vais commencer par souper, puis prendre un peu de repos car cela devient nécessaire.

Pendant ce temps, je vous renvoie à vos classiques à propos des changements de ces derniers jours et vous incite surtout à vous inscrire désormais en toute confiance: La métamorphose continue et L'immoblog sous forme de newsletter - participez!.

Neurones Ă  plat.....................................bip...bip...bip..........biiiiiiiiiiiiip........................ 8-)

mardi 9 octobre 2007

Premier président anniviard par excellence?

Vendredi dernier, les anniviards se sont réunis dans le cadre d'un forum pour esquisser de manière plus concrète son avenir à travers 7 de ses commissions. Nous y reviendrons.

Ce même jour paraissait notre célèbre journal local Le JDS ou Journal de Sierre avec un portrait en double-page d'une personnalité politique connue sur le plan national de notre pas plat pays: Simon Epiney.

Pour ce dernier, ce même même jour fut, nous n'en doutons pas, à marquer d'une pierre blanche. A la Berne fédérale, il prenait définitivement congé de ses petits camarades du parlement (le journal nous dit qu'il leur a organisé une bamboula sympa dans les vignes la veille au lieu d'aller se taper dessus dans l'arène contre Blocher. Mais ceci est une autre histoire). Après 8 ans passés au Conseil national (chambre regroupant 200 conseillers nationaux élus par le peuple et représentant les cantons sur la base de sa population, le Valais en ayant 7) et 8 ans passés au Conseil des Etats (chambre regroupant 46 conseillers aux Etats, soit 2 par canton - 40 - et 1 par demi-canton - 6), Simon a décidé qu'il n'y ferait plus de vieux os, pas décidé à jouer les vieux caciques.

A son actif, une lutte acharnée pour remettre les écologistes à leur juste place sur l'échiquier des recours (pensez à nos téléskis... VOS téléskis), un réajustement des redevances hydrauliques (pensez à nos barrages valaisans, VOTRE facture d'électricité), un assouplisssement de la Lex Koller pour la revente immobilière entre étrangers sans contingentement (VOUS, peut-être, cher lecteur), etc.

Après des considérations de bon sens sur la politique actuelle en Suisse, la question fatidique lui est posée:
Vous avez débuté la politique au Conseil communal de Vissoie. Allez-vous la terminer en président le Conseil d'Anniviers?
S.E.: Je n'ai pas de projet politique. Je n'ambitionne aucune place. Je reste tout au plus disponible pour servir ma vallée de la manière que souhaiteront la population et les autorités en place. La balle n'est pas dans mon camp. Un président de commune peut tout aussi bien faire l'affaire.
Il est vrai que nos présidents sont des hommes de compétence et de bien, aucune remise en cause de ce côté-là. La tâche de la première législature anniviarde sera colossale et l'image calme et consensuelle du Vissoiyard, son expérience fédérale certainement, inspirent la confiance. Simon for president?

We'll see...


[bon, ben... je retourne Ă  ma technique pour vous offrir un super blog, pfffffff.....]

lundi 8 octobre 2007

Les archives

Le raccard en illustration ci-dessous, situé au-dessus du vieux village dont voici l'emplacement précis sur la carte, a, il y a quelques jours à peine, suscité la curiosité d'une personne d'origine étrangère à Grimentz. Et pour cause! Sa partie en pierre est bien plus imposante qu'à la normale et son isolation par rapport au noyau villageois intrigue pour une si vieille bâtisse.





Pourquoi? Le savez-vous?

Vos réponses en commentaire ci-dessous ou à blog@i-g.ch. Vous le savez, dites-nous!












dimanche 7 octobre 2007

La métamorphose continue

La métamorphose de l'immoblog continue.

Après un remaniement parcellaire du menu de droite, axé sur l'interactivité, le dicton du jour (l'immoblog a trouvé cela plus drôle que les citations) agrémente désormais vos visites montagnardes de nos billets. C'est tout au fond, juste avant le logo d'état de connexion Skype.

Il reste pourtant encore beaucoup de travail. Le tout est encore un peu "chenis", mais la mise à jour complète de ce blog, transparente pour vous mais presque révolutionnaire en back office pour certains aspects, la mise à jour ... donc... nous a aidé à comprendre bien des choses et le tout prendra forme peu à peu.

Des premiers tests involontaires de la newsletter ont eu lieu. D'ailleurs, grand merci pour leur confiance et leur soutien à ceux qui se sont aveuglément abonnés.

Les tests de cartes interactives n'ont pour le moment pas encore abouti, mais ce n'est qu'une question de patience et de temps.

Bon, au boulot!

samedi 6 octobre 2007

L'immoblog sous forme de newsletter - participez!

Chers lecteurs et amis,

Seriez-vous intéressé/e à recevoir des nouvelles régulières de l'immoblog sous forme de newsletter? A quelle fréquence?
  • Chaque semaine LOL
  • Chaque mois :-)
  • Chaque 2-3 mois :-/
  • ... ou pas du tout ;-(
Ce message régulier serait une liste des billets récemment publiés. L'avantage en est indéniable: si vous nous avez manqués tout au long de la semaine (on sait que vous travaillez d'arrache-pied et vous ne pensez pas forcément à l'immoblog, n'est-ce pas?), vous nous retrouvez ainsi de manière condensée et pratique, afin d'accéder directement aux sujets évoqués qui vous intéressent. De plus, VOUS gérez votre inscription et vous pouvez en tout temps vous désinscrire si vraiment (!) vous le souhaitez.

L'immoblog passe son samedi soir à tester un système fiable (la vie en extérieur? Bof, pas aussi passionnant, hihi). L'impatience le gagne, ça gratte de partout.

RĂ©pondez OUI Ă  ce sondage en cliquant sur la case correspondante dans le menu Ă  droite de ce billet!

Ou participez tout bonnement à la phase-test de ces prochains jours en vous inscrivant sous "Newsletter" à droite. Si notre système devait ne pas fonctionner, vous pouvez toujours vous désinscrire ou nous contacter (commentaire, contact mail, etc.) - en fait, vous risquez tout au plus de bien rigoler. La mise en place, si elle fonctionne bien, sera très courte, ce qui nous permettra rapidement de nous conformer à vos voeux sélectionnés dans notre sondage.

Vous êtes si nombreux à interpeler l'immoblog sur ses pages dans la vie réelle! Soyez maintenant nombreux à vous inscrire pour nous suivre plus à votre aise!

L'immoblog Ă©tant tout de mĂŞme un ĂŞtre humain Ă  la base, il lui faut faire une pause, maintenant. En effet, il n'entend plus le cliquetis du clavier tant les graillements de son estomac retentissent! Suite des travaux...?

En travaux

Non, l'immoblog ne vous oublie pas! Ces jours-ci, il passe de nombreuses heures devant son écran pour raisons techniques. Une mise à jour afin de vous offrir de nouvelles fonctionnalités est à l'étude. Or, comme la technique informatique, c'est bien connu, ne fonctionne jamais du premier coup, on s'y colle en espérant ne pas voir tourner l'heure trop vite ce weekend.

Patience donc, reculer, c'est pour mieux sauter et si mes voisins m'entendent crier de joie au milieu de la nuit, c'est normal et bon signe ;-)

ABL...!

[=Ă  bon lecteur]

jeudi 4 octobre 2007

S'informer avec son téléphone portable - le défi!

C'est en touriste avisé que nous revenons sur l'exclusivité de hier. L'immoblog n'a en effet pas su résister à sa curiosité légendaire et a testé ce nouveau système.

Une petite grimpette du Carovilla nous mène à travers le village au sommet de la montée de l'église sur la petite place d'affichage, un panneau vous indique clairement la marche à suivre, à commencer par le numéro de téléphone-clé qui vous donnera accès à toute la suite:

+41 27 510 55 65

Donc, téléphone fixe ou portable, en tout cas ça marche (C'est le but, d'ailleurs).

Nous nous trouvons ici devant le panneau numéro 8. Après le message d'annonce, j'appuie sur la touche no. 8 de mon clavier. Puis nous avons le choix des options suivantes:
  1. Informations sur le lieu
  2. Curiosités àproximité
  3. Animations Ă  Grimentz / St-Jean
  4. Météo
  5. Numéro de téléphone de l’Office du Tourisme
  6. Horaires des prochains bus et/ou des prochaines télécabines
Il ne nous reste ensuite qu'à écouter les informations souhaitées après avoir appuyer sur la touche correspondant à mon choix de mon clavier téléphonique. Un conseil encore: ne validez pas votre sélection de touche par Enter comme certain touriste (avisé?) de notre connaissance. Votre téléphone portable ne fonctionne pas comme un ordinateur...

Pour l'heure, on vous voit d'ici entrain de lire ce billet derrière votre écran. Ça vous gratte sur votre chaise, vous mourez d'envie de tester la chose, mais vous êtes quelque part en Suisse ou en Europe. Pas à Grimentz. Qu'à cela ne tienne! Il existe 8 postes répartis entre Grimentz et Mayoux. Vous pouvez très bien les "auditionner" depuis chez vous en vous servant de la carte si votre curiosité vous y oblige!

Sur ce, l'immoblog vous défie de placer le numéro correct à côté de chacun de ces drapeaux! Le premier qui nous envoie la bonne réponse par commentaire sur ce blog ou par mail gagne une bouteille de Fendant (déjà lu ça quelque part...). La marche à suivre pour y parvenir est simple, très simple: empoignez l'un de vos téléphones et composez les numéros selon nos explications ci-dessus. Puis écoutez attentivement et replacez!

Bien sûr, si vous êtes sur les lieux, une balade-découverte s'impose pour tout ou partie des postes. De plus, le mauvais temps ne sévit pas vraiment, ces derniers jours. Profitez-en!

L'info officielle sur le site de Grimentz.ch ici.

Vos réponses au défi en commentaire ci-dessous ou à blog@i-g.ch. Bien du plaisir!

mercredi 3 octobre 2007

S'informer avec son téléphone portable

TECHNOLOGIE - Grimentz propose un nouveau produit touristique intitulé «Yellow Sign» permettant d’obtenir des informations ciblées sur la région via son téléphone portable. Une première en Valais.

C'est trop cool! L'immoblog se réjouit de tester et de vous en reparler tant la technologie l'intéresse! Mais, lisez le compte-rendu du Nouvelliste aujourd'hui, résumé par Nadia Esposito pour mieux comprendre:

Lire la suite

lundi 1 octobre 2007

Fusion des communes - Infusion septembre 2007

Un armoirie en amenant d'autres (v. Fusion des communes, forum sans questions à "Mont-Noble"), nous n'avons pas encore eu l'occasion de présenter les nôtres, d'autant plus qu'ils vont disparaitre au profit de celui de notre future commune.

Mais l'INFusion No. 6 l'a fait! Et relate nos "témoins de l'histoire". L'INFusion? Pour ceux qui ne connaissent pas ce breuvage, il s'agit du "Bulletin d'information gratuit sur la fusion des communes d'Anniviers". La fusion a, certes, été votée, mais ce petit journal garde toute son actualité pour la mise en place de la nouvelle donne. Mais... revenons à nos écussons vu par l'INFusion No. 6:

Pour tous, l'évidence même de nommer la nouvelle commune "Anniviers", nom de la vllée regroupant les six communes et leurs divers villages, stations et hameaux, n'a jamais été remise en cause.
Nous vous rappelons la signification des armoiries d'Anniviers. Loin de nous l'idée de reprendre les écrits qui retracent l'histoire du Val d'Anniviers - de nombreux ouvrages le font de fort belle manière - mais les armoiries sont le symbole visuel diffusé à l'extérieur lors de toutes pubblications et courriers officiels. C'est donc l'occasion de ranger précieusement (pour les communes) les anciennes armoiries en rappelant leurs origines et de faire un peu mieux connaissance avec celles qui figureront sur le papier à lettre de la nouvele commune dès le 01.01.2009.

"Parti de gueules et d'argent à 2 bouquetins affrontés de l'un dans l'autre".
Selon un courrier du 10 juillet 1973, adressé par l'archiviste cantonal de l'époque, M Grégoire Ghika à un habitant d'Anniviers, l'on apprend que les armoiries appartenant à la famille noble d'Anniviers, peuvent, selon l'auteur de l'Armorial valaisan de 1946 M. L. Dupont Lachenal, convenir à la vallée d'Anniviers.
Il est fait mention également que l'on trouve parfois le bouquetin d'or au lieu du bouquetin d'argent (blanc) mais héraldiquement, ce dernier est meilleur.

Ici - le blason d'Ayer:
"De gueules au bouquetin d'argent passant sur trois coupeaux (ndlr. sommet d'une colline, d'une montagne) de sinople (ndlr. Émail vert dont l'écu est chargé, représenté en gravure par des hachures ou des traits diagonaux partant du chef de l'écu, de dextre à senestre. Ouf, traduction presque encore plus compliquée, on s'arrête ici), surmonté de quatre étoiles du second (1, 2, 1)".
A noter que le bouquetin est emprunté aux armes des sires d'Anniviers et les étoiles représentent les quatre anciens quartiers de la seigneurie.

Maintenant, au tour de celui de Chandolin:
"D'azur au chamois élancé de sable, la tête contournée, sur trois monts rocheux d'argent, accompagné d'une étoile d'or au canton senestre (ndlr. gauche, bien sûr :-)) du chef".

Grimentz, déjà:
"D'azur à un demi-globe senestre d'argent surmonté de deux pointes de diamant du même, au chef aussi d'argent chargé de quatre étoiles d'azur".
A noter que la commune porta longtemps dans ses armes un bouquetin, l'emblème du Val d'Anniviers, senestré d'un globe partagé d'or et accompagné en chef de six étoiles. Mais en 1946, les édiles rétablirent d'anciennes armoiries relevées sur un fourneau millésimé 1771 de la salle bourgeoisiale. les étoiles d'azur symbolisent les quatre quartiers de la châtellenie d'Anniviers.

On passe Ă  l'armoirie de St-Jean:
"De gueules au bouquetin saillant d'argent au chef d'or chargé d'un globe de sable, cintré du second".
A noter que St-Jean emprunta le bouquetin aux armoiries des sires d'Anniviers et le globe aux armes de Grimentz pour rappeler que les communes partagèrent longtemps leurs destinées.

Pour St-Luc, maintenant:
"D'azur à trois sapins de sinople fûtés au naturel, mouvant d'un listel (ndlr. Ornement extérieur de l'écu, ayant la forme d'un ruban ou d'une banderole, et sur lequel est inscrite la devise ou le cri d'armes) d'or soutenant un taureau (ndlr. le mal de la vache, ça vous saviez pas, j'en suis certaine ;-)) passant d'argent, brochant".
Les armoiries modernes de cette commune portent un taureau, attribut de Saint-Luc, patron de la paroisse, et trois sapins se rapportant Ă  l'Ă©tymologie latine de Saint-Luc: lucus signifiant forĂŞt.

Et la chute finale pour Vissoie:
"De gueules au bouquetin saillant d'argent."
Son emblème et ses couleurs, le bouquetin rampant d'argent sur champ de gueules, ont été empruntés aux armes des anciens seigneurs, les sires d'Anniviers.

Bref. De gueules ou d'azur, les sources et écussons sont à retrouver dans l'intégrale 100% illustrée de l'INFusion No. 6, évidemment sans la liberté de ton et l'exploitation éhontée de ce texte à qui l'immoblog reconnait parfaitement les droits d'auteurs. Sachez pour votre gouverne que si vous ne connaissiez pas tous les termes savants de cet écrit, notre correcteur d'orthographe non plus. L'honneur est dons sauf!

A part un édito des présidents, cette édition nous parle des commissions de préparation à la nouvelle commune (suite de la première présentation) des résultats de la votation du 17 juin dernier (rappelez-vous le vote des grimentzards) et enfin des démarches effectuées et à venir avec un beau clin-d'oeil à la course par équipe des présidents de commune à Sierre-Zinal.

De ce dernier article, nous retenons concrètement les 2 forums à venir:
  • vendredi 5 octobre (ce vendredi!!!) Ă  la salle communale de Vissoie: prĂ©sentation du travail des commissions de l'Ă©nergie, financière, du trafic, de l'environnement, de la politique, de la formation, de la santĂ©, du social et de l'agriculture
  • vendredi 16 novembre Ă  la salle communale de St-Luc (aĂŻe, je vais de nouveau avoir le mal de voiture jusque lĂ -bas): les commissions construction et cadastre, administration, sĂ©curitĂ©, bourgeoisie, amĂ©nagement du territoire et Ă©conomie publique (tourisme).
"Ces forums serviront Ă  percevoir l'avis de la population et Ă  prendre note des avis des citoyens". Venez donc nombreux animer la discussion et influer le cours de votre histoire locale!

P.S. ... pas sûre d'avoir bien compris cette histoire de gueules. Quelqu'un peut-il nous expliquer?
Add to Technorati Favorites blogCloud