Le nerf de la guerre, on y Ă©chappe pas. Le troisiĂšme volet de notre pĂšlerin Vincent FragniĂšre du Nouvelliste remet la question sur le tapis avec un professionnel notoire de l'immobilier valaisan Jean-Marie Fournier. La piste de l'Ours, par exemple, c'est sur son fief si elle n'est pas sortie tout droit de ses tiroirs.

Les finances n'étant vachement pas du domaine de l'immoblog tant d'autres choses passionnantes sur terre sont là pour nous distraire, on retiendra de la conversation que le promoteur n'est pas d'accord sur le principe des 7 taxes différentes établies dans le cadre de la nouvelle loi sur le tourisme. Il en propose 2 qui simplifieraient les choses et mettraient tout le monde d'accord. Le couac, c'est que tout le monde n'est pas d'accord. Entre autre notre ami [expression littéraire d'introduction du personnage seulement] Cina qu'on ne présente justement plus sur le sujet. Et le gouvernement car ce dernier craint un référendum du peuple pas d'accord et le renvoi aux calandes grecques de toute évolution concrÚte et pragmatique pour faire avancer le schmilblick [prononcer: chmilblicrrrrrr dans sa version helvétique].

Boh... pas si mal comme traduction pour du petit chinois, non :-)

Pourtant, le sujet ne s'arrĂȘte pas Ă  cela mĂȘme si nous aurions souhaitĂ© lire plus en dĂ©tail l'opinion de Jean-Marie Fournier sur la question des rĂ©gions. Alors, dĂ©pĂȘchez-vous de lire l'article.