Ces nouvelles donnent suite du compte-rendu de l'AGG de lundi soir.

Les promoteurs ont donc rencontrĂ© le gouvernement valaisan, hier. Ce dernier, selon les explications de l'un des promoteurs ce matin-mĂȘme Ă  son bureau, juge le projet du Hameau des Bains d'intĂ©rĂȘt cantonal. A ce titre, une bonne 40aine d'autorisations peuvent lui ĂȘtre dĂ©volues, sorties du contingent.

DÚs janvier, les promoteurs muni d'un fonctionnaire de l'état - on appelle cela un spécialiste, n'est-ce pas? - s'attÚleront à ficeler un dossier propre en ordre afin d'obtenir toutes les autorisations nécessaires en avril. Début des travaux à l'automne, comme nous vous l'avions déjà mentionné en octobre.

Il reste une opposition à lever, mais une solution a apparemment été trouvée. Cela devrait se régler sous peu.



Toujours pour la construction, Bandit - que l'immoblog remercie vivement de s'exprimer sur ses pages - demandait hier dans un commentaire pourquoi des travaux avaient toujours cours car il avait cru comprendre qu'il n'y en avait pas durant la saison touristique et si les constructeurs étaient pressés de construire encore plus de propriétés.

Durant la saison touristique, on construit habituellement toujours - quoique plutĂŽt en Ă©tĂ© - mais on ne fait plus de gros travaux bruyants, etc. De plus en hiver, bien des employĂ©s de chantiers ou des entreprises locales travaillent aux remontĂ©es mĂ©caniques. Or, il se trouve que tant qu'on peut continuer et avancer, au vu des conditions mĂ©tĂ©o, on en profite. De plus, qui sait quand on peut vraiment reprendre au printemps en montagne? Mais les travaux sont planifiĂ©s et soumis Ă  bien des contraintes lĂ©gales dont vous ĂȘtes en bonne partie au courant si vous lisez ne serait-ce que ces pages. Par ailleurs et une fois fini le gros Ɠuvre, la plupart des travaux ne sont plus perceptibles car ils se dĂ©roulent en intĂ©rieur.

Il est vrai pourtant que les entreprises de construction ont pu engager un peu de personnel à l'année et certains pÚres de famille sont heureux de pouvoir en bénéficier. Pour un temps?

Notez aussi que la saison touristique dĂ©bute aprĂšs-demain. Un ouvrier parmi d'autres nous a fait ses adieux pour l'hiver ce matin-mĂȘme. Il partait justement aux remontĂ©es.

Bref. On se réjouit de vous accueillir!