La première à croiser votre chemin est celle qui se situe à l'entrée du village. La jolie maisonnette, fleurie en été cela va de soi, juste au-dessus de la place de parc. En principe, tout le monde ou presque, passe devant à l'arrivée. Mais, fourbus par vos heures de voyage et ignorants de nos moeurs si peu barbares, vous ne la réalisez pas sous son toit de bardeau.

La seconde se situe au confluent de la route qui passe au-dessus du village et celle qui m√®ne √† la t√©l√©cabine. Un joli mur de pierre et des petites fen√™tres agr√©mentent sa fa√ßade. On a certainement d√©j√† d√Ľ se demander "qui, diable, peut bien construire son foyer dans un endroit aussi saugrenu". On se gratte alors la t√™te. Aux √©tages sup√©rieurs, on peut m√™me faire le tour du propri√©taire pour y d√©gorger son sac. Il para√ģt que le projet, √† l'√©poque, avait fait scandale au village: "quoi???!!?! mettre des milliers de francs pour avoir de jolis cabanons √† ordures?" L'immoblog se tient volontiers en dehors de cette pol√©mique-l√†. Elle date et je n'√©tais pas l√† pour entendre.

Le troisième cabanon émerge à peine d'une paisible place de parc en bout de village. Il est à Roua. Cette petite maisonnette est aussi douée de la fonction de porte-antenne. Admirez le beau paysage que s'offre la cabane.

Chacun de ces lieux s'accompagne d'une benne bleue pour le recyclage du verre et parfois aussi de "Moloks". Non, ce ne sont pas des esquimaux, mais d'autres formes de ramassis à ordures, enterrées, celles-là. Nos amis les Moloks s'offrent même un site en 3 langues pour les p'tits curieux. Quoi qu'il en soit à Grimentz, ils prennent la forme de récolteurs de papier comme sur la première illustration ou de bennes à autres usages selon les indications qui sont inscrites sur leurs faces. La panoplie complète se découvre au carrefour de la Coop pour l'exemple pratique.

Voil√†. Plus d'excuses pour laisser tra√ģner vos sacs, d√©sormais. Jamais l'immoblog n'aurait imaginer √©crire un tel sujet, mais, loin d'avoir l'impression de s'abaisser √† de basses besognes, son esprit pratique consid√®re ce moment inoubliable d'√©criture comme la remise d'un fier service au bon fonctionnement communal, non? Vraiment pas...?


Fiche pratique pour impression