Veni, vidi, vici.

Et déjà repartis.

TÎt ce matin, l'hélicoptÚre avait survolé notre petit village. Le Conseil fédéral commençait sa visite par les hauts, le barrage de Moiry, dans la plus grande intimité [photos plus tard]. Jusqu'au bruit des pales qui pourfendaient enfin le ciel, personne n'osait y croire: le brouillard avait cueilli notre réveil au petit matin. Les restes de l'orage cette nuit, mais il fallait absolument qu'il dégage pour offrir notre région au regard de nos éminents visiteurs. Ne serait-ce que pour parvenir jusqu'à nous.

Lire la suite