Sis à l'entrée du village, ce personnage s'est retrouvé projeté à l'îlot Bosquet en l'espace de ces quelques minutes, conduit par des indices pas toujours évidents. C'est ainsi qu'il a pu observé le temps magnifique dont le soleil nous gratifiait [alors...] et à quel point notre vieux village était "maginifique". Il lui a aussi été permis de reconnaître Simon W., de l'OT, et de rencontrer Do S., pour Salamin comme pour Sport. Le tout s'est ainsi terminé en compagnie d'un joueur de cor-des-Alpes, Gérald Pot, dont le camp d'entraînement a animé le village tout au long de la semaine. D'ailleurs à cet instant, des porteurs de sacs aux allures cor-des-Alpes ne cessent de se croiser sous la pluie et sous nos fenêtres. Y a-t-il encore anguille sous roche pour la journée?

Ecoutez ici l'Ă©mission de lundi Ă  Grimentz
Les infos sur le jeu avec celles de lundi

En illustration, le fils de mes voisins, joueur de cor-des-Alpes au pied du glacier de Moiry.
La légende dit que lorsqu'il eut achevé sa mélodie et qu'il fut revenu à la réalité, il vit autour de lui chamois et marmottes se redresser tranquillement sur leurs pattes afin de regagner leurs monts et leurs tanières. Ils n'avaient pu résister à s'attrouper pour entendre le son envoûtant du cor. Et le joueur de cor était immédiatement devenu leur ami.