• Cas A - liste corse
    = 9 suffrages aux Corses, soit la totalité des suffrages - 9 en fonction des sièges
    donc 1 voix à chacun des 8 candidats + 1 suffrage au parti pour faire le compte.
  • Cas B - liste corse √† laquelle on ajoute 1 Sarde
    = 8 suffrages aux Co et 1 au Sa
    donc 1 voix à chacun des 9 candidats (1 voix ou 1 suffrage nominatif).
  • Cas C - liste calabraise √† laquelle on ajoute 3 Siciliens et 1 Corse
    = 5 suffrages aux Ca, 3 aux Si et 1 aux Co, soit 9 en tout
    donc 1 voix à chacun des 9 candidats.
  • Cas D - liste calabraise √† laquelle on ajoute 3 Siciliens
    = 5 suffrages aux Ca, 3 aux Si, mais encore 1 suffrage restant à l'entête de liste [calabraise]
    donc 1 voix à chacun des 8 candidats+ 1 suffrage au parti pour faire le compte.
  • Cas E - liste blanche √† laquelle on ajoute 4 Corses, 2 Siciliens, 2 Calabrais
    = 4 suffrages aux Co, 2 aux Si, 2 aux Ca
    + 1 voix à chacun des 8 candidats, mais - contrairement au cas D - le suffrage restant est perdu pour tout le monde chaque parti.
C'est très simple, non? Voyez-vous d'autres cas de friture encore?

Astuce: prenez la liste blanche si vous voulez [ça s'appelle la démocratie], mais ajoutez un numéro de liste en entête si vous ne la remplissez pas par 9 noms. Au moins, les suffrages de parti [équivalant à 9 sièges] sur lesquels vous n'avez pas assis tous les candidats donneront du poids à votre liste favorite!

Pour faire short à propos du calcul à la sortie des urnes du nombre de suffrages à obtenir par parti afin d'assoir les candidats: ce nombre est proportionnel au nombre de candidats de la liste - que vous les traciez ou non, puisque les suffrages qui ne sont pas accordés de manière nominative (voix à un candidat), tomberont dans l'escarelle du parti. La liste Corse nécessitera par conséquent bien plus de suffrages pour assoir ses candidats, tandis qu'une "poignée" de votes suffirait au Sarde. On vous laisse déduire ce qu'il en sera des Siciliens et des Calabrais.


NB. Qu'une seule liste dans l'enveloppe sinon c'est pas des suffrages, c'est le naufrage!