La loi sur le tourisme s'affine peu à peu. Nous causons ici financement. Et ceci n'est que le début d'un nouvel épisode car le parlement va tout particuliÚrement se pencher sur cette question durant ce mois.

Lors de la 2Ăšme lecture, on s'insurgeait car les valaisans eux-mĂȘmes risquaient de passer Ă  la caisse pour des biens ancestraux comme les mayens. Un compromis a donc Ă©tĂ© trouvĂ© par le commission Ferrez. Choix est laissĂ© aux communes de pondĂ©rer cette taxe et non plus Ă  l'Ă©tat. Ces derniĂšres tiendront donc compte des particularitĂ©s en cours sur leur territoire pour l'application de la nouvelle loi. Y compris pour les communes dont la vocation premiĂšre n'est pas le tourisme.

Cet affinage permettra-t-il à la loi sur le tourisme d'esquiver le référendum obligatoire? Un tantinet plus de détails ici.

Mais place à la politique américaine pour ce soir, je vous laisse!!!