Si cela fait √† peine 2 ans que Steve a d√©pos√© sa valise dans notre vall√©e, elle ne lui √©tait pas inconnue. Vous ne remettez pas Steve? Comme Nicolas, il est n√© √† Lausanne, puis il a pass√© son enfance dans le Chablais. A Bex. Un beau matin de d√©but de saison d'hiver, son p√®re s'√©tablissait ici. Notre agence Immobilia l'avait engag√© au sein de notre service technique. Le temps de finir ce qu'il avait √† faire ailleurs et Steve le rejoignait quelques mois plus tard, impatient de terminer la saison d'hiver au soleil. Il avait d√©j√† le go√Ľt des week-ends blancs et escarp√©s dans les godasses, il avait d√©j√† √©t√© "s√©duit". Cette vie de village lui correspondait, il en √©tait certain.

Le Val d'Anniviers est sa terre d'origine, Ayer plus exactement. D'ailleurs, singe qui ne trompe pas, l'une de ses premières rencontres - au Florioz, cela va sans dire - fut celle d'un autre Tétaze, Maxime. Ils ont tout de suite retrouvés leurs positions respectives dans leur arbre commun: ils étaient bel et bien cousins. Et ils s'entendent comme larrons en foire. Autant vous dire que le reste de la portée 88 a rapidement suivi pour compléter le tableau des apéros car l'entre-saison lui a très vite permis de s'intégrer dans les milieux anniviards. Avec une pointe de regret, il évoque même un improbable voyage à Malte [Jimmy, Gilles, Bastien et Maxime] pour cause d'obligations patriotiques. Mais il se rattrape allègrement avec la classe 88 et le Team Avalanches pour l'organisation de manifestations locales. De plus, je me demande si c'est pas lui sur la photo avec Bastien...

Pour pouvoir vivre durablement dans notre vallée, Steve doit absolument trouver un travail stable, même s'il doit jouer au pendulaire. En effet, il souligne à quel point c'est difficile de trouver ce qu'il cherche ici. Gestionnaire de vente en articles de sport, le métier a pourtant tout pour plaire, mais il vogue encore au rythme des saisons touristiques et des aléas. Durant quelques temps cet été, vous avez même pu l'observer dans nos rues sous l'égide de la commune. Il paraissait très content d'avoir pu faire cette expérience au service de notre future défunte, mais sa passion est toute entière vouée à son métier. C'est en habit de skiman, même si ce n'est pas tout à fait son job, chez Olympia à Zinal qu'il sera possible de lui faire coucou durant l'hiver.

Du ski, il en a fait l'une des principales occupations de son enfance. OJ, FIZ, il faisait beaucoup de comp√®te. Jusqu'au jour o√Ļ sa marge de progression et son plaisir se sont r√©duits comme peau de chagrin. Ce monde-l√† ne concordait plus avec sa propre vision. Il a donc calm√© le jeu et a vari√© les plaisirs: v√©lo, course √† pied, montagne, grimpe, tennis, autant de cordes √† sa raquette, sans prise de t√™te et pour son plaisir. N'emp√™che que sur la photo, il a quand m√™me d√©j√† 15 ans.

Il n'avait pas l'air malheureux non plus en évoquant son école de recrue à Wangen an der Aare, son école de sous-offs supérieurs à Sion comme fourrier d'unité et le paiement de ses galons à Genève [là, je recopie texto ce qu'il m'a dit parce que ça devient trop technique]. Il était même assez fier de présenter sa photo en gris-vert et de raconter la marche aux 35 kilomètres qui y servent de mise en scène et pour laquelle il assurait la coordination logistique.

Avec le nom qu'il porte, il est tout de suite évident que la plupart des branches qui composent son rameau se situent à la hauteur de Sierre. Sa grand-mère et tous ses grands-machins, cousins et autre famille proche, à part sa tante qui vit à Lausanne, s'y trouvent.

C'est d'ailleurs avec sa tante qu'il pas mal voyag√©. La France, la Gr√®ce, la Tunisie sillonn√©es de long en large durant des ann√©es, il s'est derni√®rement fendu d'un voyage sur le Nouveau Continent. Le Canada, il adore! Et il s'y d√©brouille comme un chef puisqu'on y cause aussi la langue de Moli√®re. S'il ma√ģtrise un peu d'allemand, il se rend bien compte qu'il pourrait faire mieux au niveau des langues, en anglais surtout. Il y songe. Mais bon... comme il a une copine depuis peu, arrivera-t-il √† prendre cette distance? ;-)

Le remariage de son père lui a offert son petit frère, Benjamin. Il en parle avec beaucoup d'affection dans la voix. Les 2 frères s'adorent! Benjamin vit en France voisine, pas trop loin, ce qui leur permet de très souvent se voir. Ensemble, ils skient, font de la montagne et bien d'autres choses encore. Bref, ils profitent un maximum.

A l'approche des f√™tes de fin d'ann√©e, Steve nous parle encore d'un rituel, immuable, qui lui tient √† cŇďur. Apr√®s avoir aval√© - c'est selon - la dinde, le saumon ou le cornichon [-raclette], qu'il soient √† Sierre ou √† Grimentz, il prend le chemin de l'√©glise pour la messe de minuit, sa grand-m√®re au bras. Les autres membres de la famille n'y sont peut-√™tre pas si fid√®les, mais - elle et lui ensemble - il n'y d√©rogent pas!



Bio
Appellation commune: Steve
Papa: Christian Theytaz
Frangin: Benjamin, 13 ans
Taille: ouf, pas trop!
Signe spécifique: toujours un truc vissé sur le crémol

Avec 17 jours de décalage, bon anniversaire Steve!


Suite et fin de l'aventure des bébés huitantuitards les 24 et 25 décembres prochains. Enfin, j'espère... LOL