La couche était si épaisse et Les Flives pas construites, nous avions du fuir le chalet pour 2-3 jours et habiter au village pour cause de risque d'avalanche.

Ce matin-là, nous avions entassé quelques affaires sur des luges et pris le chemin pour l'appartement des grand-parents. Il "faisait beau soleil". J'avais pourtant l'estomac noué, bien veillé à ne pas oublier mon nounours fétiche et m'être assurée d'avoir rangé tous les autres à la cave: eux, au moins, je les retrouverai au plus tard au printemps si des fois...



Que mettrai-je à l'abri aujourd'hui? Sourire...
A chaque étape de la vie ses préoccupations, n'est-ce pas? ;-)

Par contre, cet hiver, beaucoup de problèmes de toits et de fuites. La couche est trop épaisse et isole "trop bien". La neige inférieure fond et ne peut s'évaporer. Elle se transforme alors en eau et trouve son chemin en s'écoulant à l'intérieur des habitations. C'est le lot de rudes hivers en montagne.

J'y vais, je dois prendre la route. Bonne journée et continuez à vous faire plaisir en zyeutant nos webcams!


PS. Raison de plus pour répondre à notre sondage sur cet hiver à Grimentz: nul ou génial?