La nature commence tout juste à reprendre des couleurs. Notre cerf en profite pour se refaire quelques rondeurs, ses cornes... ses bois, pardon... en démontreraient à tous les troncs de la terre.

Dans le coin d'une photo prise au travers d'un tĂ©lescope surgit soudain le voisin de son pas nonchalant. Chacun vaque Ă  ses occupations, le chat sursaute, tout de mĂȘme prudent Ă  l'amorce trop brusque d'un mouvement de son compagnon de prĂ©.

Fausse alerte, ce n'Ă©tait pas pour le charger.

Plus tard, sans un regard, sans un au revoir, chacun aura poursuivi son chemin, indifférent mais dans la plus parfaite indulgence.