Ok, on n'est pas √† la mer. Le ph√©nom√®ne est ainsi parfaitement naturel, observant un cycle annuel immuable, banal et r√©p√©titif. Mais √Ē combien d√©vastateur, dangereux √† ses heures et impressionnant. D'ailleurs, un groupe de villageois √©voquait dimanche avec force photo la lente mais lourde progression de la grande avalanche de Zirouc en ce jeudi soir, 20h15 environ. D'autant plus lente que la neige est lourde. On entend d'ici le craquement des troncs et le roulement des rocs arrach√©s √† la pente [mais aussi le couinement plaintif et impuissant des b√™tes prises au pi√®ge].

Vous trouvez que j'exag√®re? C'est peut-√™tre affaire de go√Ľt.

3 jours plus tard, votre immoblog s'est approché des lieux du sinistre pour mieux rendre compte de la réalité. Passé les filets sur la pointe des pieds, quelques clichés, "heureux" de ne discerner dans ces gravas que déchets "végétaux" [par opposition à...], le regard et l'oreille agrippés vers les sommets prêt à bondir car même sur une première avalanche, on n'est, passé une certaine heure, jamais à l'abri d'une seconde rincée. D'autant plus si on n'est pas spécialiste de la question!

Ma mission accomplie, je repartais vite fait pour voir ailleurs si l'herbe y était plus verte.

Bref, cet √©t√©, le m√©tier de forestier ne conna√ģtra sans conteste pas la crise. Et cet √©tat de fait est √† l'Il√īt Bosquet un exemple de peu d'envergure par rapport √† certains autres endroits. Du Plat de la L√© √† Zinal, on entend dire que tout n'est que "d√©solation", les chemins de traverse condamn√©s jusqu'√† nouvel avis.

Imaginez dès lors ma surprise, lorsqu'à plus de 16 heures tapantes, je me retournais une dernière fois sur ces éboulis pour en voir débouler... des hors-pisteurs!

A la queue-leu-leu et progressant lentement les skis sur l'épaule, 14 personnes ont fini par sortir l'une après l'autre du bois. Des visages, rouges, essoufflés mais en apparence ravis ont ainsi échoué sur les abords du parking.

Z'auriez osé, vous?

M'enfin... chacun fait ce qu'il veut. Pourvu que l'intégrité des sauveteurs ne soit pas mise à mal lorsqu'il s'agit d'aller les rechercher.