Deprecated: Function ereg() is deprecated in /var/www/html/ecrire/tools/pdf4dc/functions.php on line 26
Actu - février 2007 - L'immoblog ou les vacances à la montagne

L'immoblog ou les vacances Ă  la montagne

Immobilia-Grimentz

mercredi 28 février 2007

Les navettes et l'hôtel, compléments

Un superbe article a été écrit aujourd'hui par la journaliste Nadia Esposito à propos de nos navettes dans Le Nouvelliste (et Feuille d'Avis du Valais - journal du Valais romand). Cette dernière énonce les chiffres groupés des 2 navettes qui se montent à plus de 700 personnes par jour, correction quantitative d'envergure!

Modérer le trafic est bien sûr l'un des buts avoués de l'opération, mais accroître la mobilité ne paraît peut-être pas évident au premier abord. Et pourtant. Nous vous parlions d'une dame en béquilles dans notre nouvelle de hier. Elle s'en rentrait au terminus de Roua et serait certainement restée chez elle, cet après-midi-là, si la navette n'avait pas existé. Mais ce sont aussi des personnes âgées ou peu mobiles qui peuvent envisager toutes sortes de buts de balades, des coins auxquels ils n'ont peut-être jamais ou plus accédé depuis fort longtemps, tranquilles, ensoleillés, charmants, sans se soucier de la manière de rallier leur domicile puisqu'ils n'ont qu'à héler le bus au retour en cas de fatigue. Mais la mobilité, c'est aussi sauter dans le bus le matin pour se procurer les croissants ou la tresse du petit déjeuner et saisir cette même navette au vol à son retour. Vite fait, bien fait. A peine besoin d'enfiler une paire de chaussures par-dessus le pyjama :-)

Partant de tous ces constats positifs, reste à trouver le financement pour les années à venir afin de renouveler l'opération car nous pourrions imaginer que, si tout le monde s'accorde à dire que le service est indispensable, les rangs se désertent au moment d'ouvrir le débat de manière concrète pour assumer nos infrastructures. Prélever un impôt citoyen? Taxer propriétaire ou locataire? Inciter les commerçants à participer activement au projet? Se démener pour trouver du sponsoring? Il y a d'autres alternatives encore, nous en sommes certains, mais la réflexion va prendre encore un peu de temps. La commune planche, elle en premier lieu, sur la question puisqu'elle a mandaté une entreprise pour analyser les problèmes de circulation de Grimentz afin d'y trouver des solutions. Le reste lui appartient - et nous appartient en tant que citoyens - mais nous ne manquerons pas de vous tenir au courant dès qu'une information susceptible de vous intéresser puisse vous être communiquée.

Quant à l'hôtel des Guernerés, la commune dont nous parlions justement nous fournit une illustration qui dévoile une partie du projet. La vue est prise ici à partir de sa partie, mettons.... plus... traditionnelle et qui débouche sur les bâtiments accolés du complexe hôtelier dont la construction longe le sens de la pente. Libre à vous d'en penser ce que vous voulez et pour ce faire, dans l'anonymat le plus complet, je vous propose de voter sur la question en cliquant sur l'option à droite de votre écran qui correspond le mieux à votre opinion sur la base de l'illustration présentée. Vous aurez ensuite le résultat de tous les votants. En cas de questions, formulez-les sans autre par commentaire interposé.

N'hésitez donc pas à nous donner votre avis et votez!



Sur le sujet également du côté de Crans-Montana: http://blog.sixieme-dimension.ch/index.php/2007/03/06/217-gare-superieure-du-funi-de-belles-utopies-architecturales-a-crans-montana#c2081

mardi 27 février 2007

Les navettes et l'hĂ´tel

Grimentz mue. Grimentz Ă©volue. Si c'est dans le bon sens, l'avenir nous le confirmera, mais l'Immoblog en est convaincu.

Tout d'abord, la navette.

Je vous en avais parlé dans mon message du 9 février dernier. 2 lignes aux couleurs du drapeau Grimentzard, une jaune une bleue, encadrent le village. 2 navettes sillonnent donc journellement à travers nos routes à cadence soutenue. Beau temps mal temps, elles effectuent leur rotation du matin au soir, moyennant une petite pause vers 13 heures.

Il y a 2 jours, partis à pied pour Bendolla car le temps n'était pas beau (enfin, si justement, il neigeait à gros flocons), nous avons inopinément et avec beaucoup d'ironie sauté dans le minibus au croisement de la route des Fioz pour grimper de 2 arrêts jusqu'aux Amis de la Nature, terminus. Tout le monde est par conséquent descendu. Les skieurs, quant à eux, attendaient de pied ferme pour faire le trajet inverse. Depuis là, la route s'est poursuivie à pied.

Le bus navette rencontre apparemment grand succès. Tant qualitatif que quantitatif. Sur le plan de la qualité, c'est tout les avantages réunis en ces 2 véhicules. A l'arrivée de nos clients à l'agence, nous leur en parlons à profusion et sans peiner pour les convaincre de garer leur voiture pour toute la durée de leur séjour. Plus besoin de chercher matin et soir des places de parc, inutile de traîner skis ou cabas, ni de vérifier l'heure exacte du passage du bus car il y en a plus que régulièrement ou de rallier dans la précipitation l'arrêt le plus proche. Il suffit de le héler à son passage pour entendre crisser les freins. La pompe à essence est reléguée à des souvenirs d'un autre temps pour nos vacanciers. Moins de cohue, moins de pollution, moins de tracas, moins de perte de temps.

Nous avons bien croisé une ronchonneuse qui s'était trompée de ligne, mais il semblerait que tous les désavantages du ciel invoqués soient plutôt dûs à sa mauvaise humeur et non à des faits à vérifier en fin d'exercice quoi qu'il en soit. C'est en tout cas jusqu'à présent la seule personne qui se permettait de râler. Ramenée à la bonne bifurcation, elle affirmait être plus rapide à pied pour terminer sa route. Le bus de la ligne jaune lui est passé à côté 20 mètres plus loin. Fière et coriace, elle ne lui a même pas jeté un regard. Nous, nous étions heureux et ravis de rentrer dans nos foyers respectifs avec le sentiment d'avoir fait une belle excursion tant elle était chaleureuse. Quoiqu'il en soit, le bus était bien plein et, à l'arrêt, le chauffeur volubile s'est empressé de descendre pour aider une dame en béquilles ou déposer une petite fille en chaussures de ski sur le coin de la route. Tout le monde était souriait.

Sur le plan de la quantité, les chiffres se sont à plusieurs reprises incurvés jusqu'à 4xx pour dénombrer les personnes à avoir abusé d'une seule navette à chacun de ces jours!!! Quel sera le bilan final, nul ne le sait encore, mais au vu de ces premiers chiffres on se réjouit des conclusions de l'opération.

Concrètement pour notre bureau, c'est toute les distances du village qui se raccourcissent. En effet, si en été les chalets sont bien occupés sur les abords du village, en hiver ce sont les résidences à proximité des pistes qui cartonnent. Mais avec les navettes, les logements situés dans des coins fort agréables, tranquilles et ensoleillés, reprennent avec intérêt des galons. C'en est presque trop beau pour être vrai!

Seule remarque Ă  formuler jusqu'ici: la pause des chauffeurs (13-14 heures) coĂŻncide avec le retour des enfants de l'Ă©cole de ski. On prend note.

Qu'en sera-t-il à l'avenir? Aurons-nous dès l'année prochaine nos navettes pour les 4 mois d'hiver? Qui en assumera les frais? Cette question a été évoquée hier soir à l'assemblée primaire extraordinaire.

Cette assemblée avait avant tout pour but de confirmer ou d'infirmer le projet d'un complexe hôtelier 4 étoiles dans la zone des Guernerés, soulignée d'un grand rond rouge sur la photo.

Ce complexe se compose de 2 parties, une zone de chalets traditionnels - simples et doubles - et 2 bâtiments hôteliers accolés l'un à l'autre dans leur longueur et reliés par une verrière sous laquelle circulera un funiculaire afin de desservir les étages. Nous nous en tiendrons à cela sur le projet pour le moment, mais l'idée est si audacieuse qu'elle ne laisse personne indifférent. Et surtout personne dans l'incertitude quant à ses goûts, tant et si bien que le débat fut fort fourni et les craintes des opposants exprimées de vive voix!

Pourtant, le sujet n'était pas tant "j'aime-j'aime pas", mais un hôtel 4* ou non? Un hôtel de plus? Non! Une position marketing-cible différencée pour compléter nos acquis, un projet audacieux pour se démarquer, un complément de lits et de services qui nous permettraient d'atteindre, en tant que station d'accueil, une masse critique intéressante.

L'heure était enfin venue de voter le projet. Un frisson a parcouru l'assemblée, clairement perceptible bien que silencieux. Une à une, les mains se sont levées. Avec 1 opposition et 2 abstentions, le projet a finalement fort bien passé la rampe. Et l'atmosphère est retombée immédiatement. La suite de l'assemblée tenait de la récréation.

Si tout va bien, donc, rendez-vous dans un peu plus de 2 ans dans le hall de notre nouvel hĂ´tel pour son inauguration.

P.S. Image typique de l'assemblée primaire selon la vision de l'Immoblog:
... mais cette dernière se termine invariablement autour d'un sanglier, le barde bien ficelé à son arbre :-D

jeudi 22 février 2007

Nouveau site pour Sierre-Anniviers

Sierre-Anniviers Tourisme, et par là-même Grimentz / St-Jean Tourisme, se dote d'un instrument revisité de très bonne facture. Que dire d'un site... d'un portail! Mais laissons à notre office du tourisme le soin de le présenter (tout en cliquant sur l'illustration pour y accéder directement):



Il s’agit d’un véritable cadeau de Noël pour les personnes recherchant des informations touristiques sur la région ! Notre nouveau portail web est désormais opérationnel et nous sommes heureux de fournir une panoplie d’informations présentées par produits et par thèmes ; une technologie de toute dernière génération qui nous permet de bien mettre en scène les atouts de la région. Ces pages offrent également une comparaison intéressante sur les offres des 7 merveilles du monde, à savoir les différents lieux touristiques de la destination Sierre- Anniviers : Sierre, Salgesch et environs – Grimentz / St-Jean - St-Luc – Chandolin – Vercorin - Zinal / Ayer – Vissoie.

Ces nouvelles pages internet s’inscrivent dans le cadre d’une réflexion des milieux touristiques de Sierre et du val d’Anniviers. Elles illustrent de manière convaincante le bien- fondé du concept dit de « destination touristique » regroupant les forces et créant des synergies dans une même région. Ce site offre ainsi un regroupement des données de la plaine et de la montagne et remplace ainsi une communication en-ligne quelque peu disparate.

La richesse et l’éventail des produits présentés de manière dynamique et attractive par ce site sauront, nous l’espérons, combler vos attentes et offrir des séjours à la hauteur de vos souhaits.



Inutile d'en rajouter, tout a été dit. Reste à cliquer Sierre-Annivers ou Grimentz / St-Jean!

vendredi 9 février 2007

Nouveau : bus navette Ă  Grimentz!

Une victoire sur la gestion de la circulation à Grimentz? En tout cas un pas inédit dans les anales, un essai qui, s'il est concluant, sera évidemment reconduit à la grande satisfaction de tous.

Une collaboration entre la commune de Grimentz, l'agence Holimont de même que Transitec, bureau d'ingénieurs, L'Oiseau-Bleu, agence de voyages, et CarPostal a permis la mise sur pied de tout un réseau selon plan ci-dessus à travers le village pour un mois. L'opération débute demain matin. La circulation sera continue avec une fréquence de 15 à 20 minutes dès 08h30 et jusqu'à 18h00 avec une pause entre 13h00 et 14h00. Le transport sera gratuit.

Cette initiative rend plus accessible des logements situés à l'extérieur du village, souvent des chalets fort agréables et ensoleillés n'ayant pour seul inconvénient que d'être éloignés des pistes de ski. Cette initiative rend aussi l'organisation des familles et de leur matériel de sport plus aisée car il est parfois difficile d'obtenir un casier aux pieds des remontées mécaniques. Ces tracas demeurent, aussi dérisoire que cela puisse paraître vu de votre écran, des freins importants.

Nous espérons ainsi pouvoir illustrer cette nouvelle par une navette pleine à craquer tout prochainement ou vous faire un bilan positif au terminus!

mardi 6 février 2007

HĂ©bergements touristiques

La thématique très actuelle, et certainement polémique du canton du Valais, reste l'affaire du moratoire. Le sujet a déjà été évoqué sous l'angle grimentzard à l'époque de notre ancien blog puisque nous y sommes - oh, bien malgré nous! - directement impliqués. Journaliste émérite, Danielle Emery Mayor de Sixième Dimension, nous en fait un résumé fort bien documenté et agrémenté de commentaires bien relevés, dont celui de notre collègue agent immobilier de Verbier, Daniel Guinnard.

Prenez-en connaissance à l'adresse http://blog.sixieme-dimension.ch/tb.php?id=146 et nous reviendrons sur le sujet ultérieurement, afin de replacer notre petite église de Grimentz au milieu de tout cela. En effet, c'est bien cela qui vous intéresse plus précisément, non?

Entre-temps, appréciez l'ironie en image de l'excellent dessinateur Claiva, papa de Reinette, mascotte valaisanne du Nouvelliste. Parution du samedi 3 février.

Add to Technorati Favorites blogCloud