L'immoblog ou les vacances à la montagne

Immobilia-Grimentz

lundi 26 février 2007

Répartition des logements à carnaval l'année prochaine.

Cette ann√©e, si la saison d'hiver vous para√ģt longue. C'est parce que les f√™tes de P√Ęques sont programm√©es vers le 8-10 avril seulement. Du coup, les vacances de carnaval se sont joyeusement r√©parties sur 3 grosses semaines. Quand on travaille en station, la perspective est √©videmment diff√©rente de celles de vacanciers, mais, l'ann√©e prochaine, ce seront les vacanciers qui auront la vie dure.

En effet, P√Ęques tombant au 20 mars environ, les vacances de carnaval auront lieu au d√©but f√©vrier d√©j√† et se condenseront consid√©rablement. Nous ne pourrons par cons√©quent r√©partir de mani√®re harmonieuse nos clients dans les logements souhait√©s, voir m√™me tout simplement les contenter.

Il est dur d'observer la crainte et la déception sur leurs visages car s'ils revenaient chaque année à la semaine correspondant exactement à celle qui vient de s'écouler, la priorité leur serait accordée et le problème résolu d'entrée. Sauf desiderata du propriétaire du logement loué. Or, cette fluctuation des vacances nous pousse parfois dans des retranchements compliqués.

Pour l'heure, nous n'avons pas empoigné ces dossiers, mais il est évident qu'il sera fait au mieux pour essayer de retrouver avec grand plaisir un maximum d'entre vous.

Si, à tout hasard, des politiciens influents devaient lire ces humbles lignes et souhaitaient s'investir dans une cause juste...

dimanche 25 février 2007

Les samedis à l'agence

Les samedis dans les agences de location en Valais et dans le monde, c'est les grands jours de départs et d'arrivées. Ceux de carnaval sont spécialement occupés (euphémisme).

La préparation de ces fameux samedis se précipite le vendredi. Complémentation des dossiers de départs et d'arrivées, remplissage des stocks de papiers et de prospectus en tout genre, etc. Quant au service technique et de nettoyage, c'est de nombreux sacs de linge à préparer, une planification soigneuse des nettoyages pour les équipes du lendemain et... beaucoup de clés à trier (photo). Tout ceci sans trop entrer dans de fastidieux détails. Peut-être une autre fois.

Le lendemain, les d√©parts s'organisent selon la m√©t√©o. Les locataires doivent lib√©rer leur logement vers 10 heures au plus tard. Parmi eux, il y a les l√®ve-t√īt ou ceux qui doivent repartir loin que nous avons vus pour la derni√®re fois la veille et dont les cl√©s seront retrouv√©es d√®s notre arriv√©e dans la bo√ģte aux lettres de l'agence. Il y a les sportifs qui souhaitent s'adonner √† une eni√®me et ultime journ√©e de ski et nous ram√®nent vite fait leur mat√©riel avant de rejoindre les pistes. Ceux-ci sont bien souvent des Suisses qui n'auront que quelques toutes petites heures de route avant d'arriver chez eux le soir. S'√©gr√®ne ensuite le chapelet de couples, d'amis ou de familles qui s'en vont peu √† peu, certains press√©s, d'autres pas, certains discrets, d'autres ne tarissant pas d'√©loges sur leurs beaux jours, jusqu'aux derniers, ceux qui n'atteignent notre bureau qu'en tra√ģnant la patte. L'heure de la fin des vacances a bel et bien sonn√© pour tout le monde.

Ces derniers samedis, nous n'avons m√™me pas eu le temps de faire une derni√®re mise au point de notre organisation avant le branle-bas de combat. Nous ne pouvions non plus deviner si la personne qui se pr√©senterait au tour suivant serait pour nous quitter ou pour arriver car nombre de familles √©taient tout simplement partis t√īt de chez elles afin de gagner un jour de soleil et de ski avant de revenir chercher les cl√©s de leur logement, plus tard dans l'apr√®s-midi. Classeur vert des d√©parts, classeurs rouges des arriv√©es, ils volent ainsi en tout sens.

La matinée s'écoule, mais nous ne la voyons pas passer. Le soleil se lève, avance, mais les ombres passent inaperçues sur nos bureaux. Les estomacs commencent à se manifester, mais nous en ignorons les premiers signes. La cloche de l'église sonne, il est déjà midi. Appels inquiets de clients à venir qui nous demandent à quelle heure ouvre à nouveau l'agence. Sur ceux, la première équipe file au restaurant se sustenter pour relayer la 2ème 1 heure plus tard. On en profite pour jeter un coup d'oeil aux journaux car même le café s'est bu sur le pouce dans la matinée. Puis on revient.

A travers les vitres, nous apercevons un guichet pris d'assaut. En passant par les étages inférieurs, le taux d'occupation de la semaine écoulée se jauge à la pile de linges à remette en état. On se dépêche de rallier nos postes. Jusqu'en fin de journée, c'est maintenant un check-in après l'autre, des mots d'accueil qui varient avec des questions-types pour lancer la conversation comme:



Avez-vous fait bonne route? Y avait-il beaucoup de trafic?
Notez qu'elles ne sont cette année pas du type:
√ßa a √©t√© pour mettre les cha√ģnes?
:-)

Ce samedi par exemple, bien des neuch√Ętelois sont arriv√©s t√īt car ils ont pris peur au moment du r√©veil. Il pleuvait beaucoup sur le plateau. Du coup, ils se sont h√Ęt√©s de refermer le coffre de leur voiture en priant le ciel que leur destination ne soit pas rendue inaccessible par les m√®tres de neige. Surtout dans la vall√©e. Mais ils sont arriv√©s sans encombres et avec √©tonnement dans d'excellentes conditions. Surprenant pour eux, pas pour nous. Autant que l'√©tait surprenant pour nous d'apprendre qu'il pleut des cordes partout ailleurs qu'en Valais... M'enfin.

Puis la question classique à démentir sans condition, ritournelle de la saison 2006-2007:

- Alors la neige...?
- Vous ne la voyez pas?
- Et sur les pistes?
- Venez sans autre r√Ęler si les conditions ne vous conviennent pas. On ne vous verra de toute mani√®re plus jusqu'√† votre d√©part.


Parfois, il nous faut renvoyer certaines familles en leur indiquant le chemin de l'autre agence de Grimentz, Grimentz-Location. Vous devrier voir la tête dépitée de certains "Mais... je suis pourtant bien chez Salamin...?!?!?" Eh oui, mais la variété de nos noms de famille dans ce milieu si cosmopolite et fourni qu'est notre village en rendrait jaloux plus d'un. Si si, croyez-nous ;-)

Les jambes fourbues et la langue p√Ęteuse, nous r√©capitulons petit √† petit le nombre d'arriv√©es, pr√©parons les annonces tardives (cl√© et plan sous enveloppe) et r√©glons les organisations ou probl√®mes de derni√®re minute car nos clients s'installent dans leur logement. Peut-√™tre vous parlerons-nous une autre fois des grands r√Ęleurs ou des √©ternels insatisfaits, certainement plus des autres, de ces gens hilares qui reviennent chercher une fourre de duvet ou nous demander un adaptateur, de ceux inquiets pour un rien que nous tentons de rassurer d'un conseil pratique de circonstance.

Lors d'une de ces journées, nous apercevons - quand nous l'apercevons - pafois du coin de l'oeil une tête connue qui, jugeant l'encombrement de notre hall, finit par remettre à plus tard sa visite et referme la porte avec un petit signe de la main.

La journ√©e termin√©e, il ne reste plus grand chose de la soir√©e et certainement plus l'√©nergie pour entreprendre beaucoup de choses. Le retir√© de chaussures se mue alors en une activit√© d'une extr√™me volupt√© et le d√©pliage de jambes sur la table du salon en un exercice d'apaisement incomensurable. Le film de hier √† la t√©l√© a par ailleurs parfaitement rempli son r√īle de d√©lassement pour compl√©ter le tableau.

Tout ce petit monde arrivé va maintenant envahir commerces du village et pistes de ski. Chez nous comme ailleurs. Et chacun aura plus que son lot de travail durant la semaine à venir.

jeudi 22 février 2007

Désistement - 24 février au 3 mars

Bonjour,

Nous avons un désistement pour la semaine prochaine, un appartement pour 2 à 4 personnes, Fr. 965.- pour la semaine. Zone calme et ensoleillée, bus navette avec chauffeur sympa pour la télécabine.

Faites-vous plaisir!

mercredi 21 février 2007

Tout vendu! (bis)

Bonjour à tous,

Le message d'avant hier s'autodétruit, si j'ose dire. Les logements libres sont déjà partis. Comme des petits pains...

Sinon, appréciez le paysage qui s'offre depuis le sommet des Grands-Plans, Bendolla, ces jours-ci. On s'en lasserait presque à force d'immuabilité. Si vous êtes encore devant votre écran dans 1 heure et demie, passez faire un tour sur la webcam située à l'arrivée de Bendolla pour observer la charmante cohue d'enfants parés pour l'école de ski. C'est épique.

Toute bonne journée à chacun de nos internautes préférés :-) Smack!

lundi 19 février 2007

Tout vendu!

Une petite niouse pour vous signaler que tous nos logements sont occupés cette semaine, mais que nous avons 2 désistements pour des logements de 4 et de 6 personnes la semaine prochaine. Saisissez votre chance si vous ne l'avez pas encore fait!

vendredi 16 février 2007

Occupation de carnaval

Bonjour à tous,

Une petite nouvelle entre 2 jobs pour vous annoncer qu'il nous reste (plus que) 2 studios en location pour la semaine à venir - demain samedi 17 février au samedi 24 prochain - mais que nous sommes complets la semaine du 24 février au 03 mars!

Par ailleurs, la personne qui nous loue ces 2 studios reçoit une commission "Spécial Immoblog"! ;-)

jeudi 15 février 2007

Qui dit mieux??

Vue de nos fenêtres:

Vue de nos écrans:

Qui dit mieux?

Quel paysage chez vous? Avez-vous une webcam fétiche, dans vos contrées, à laquelle nous pourrions jeter un coup d'oeil? Si oui, transmettez-nous en le lien ou les références, nous nous ferions un plaisir d'aller la consulter et de la linker sur ce blog!!

samedi 3 février 2007

Nouvelles de l'accueil

N'imaginez pas que la vie à Grimentz est rose tous les jours. Vous y venez en vacances, soit, mais cela ne veut pas dire que nous sommes en vacances toute l'année. Et ceci est une réalité qui vous étonne parfois. Les pires jours sont par ailleurs les plus beaux. Inversez la phrase, le résultat reste le même: les plus beaux jours sont les pires...

Observez l'image ensoleillée de notre webcam, consultez la page sur laquelle nous les avons toutes regroupées, surtout celles qui donnent sur les pistes de ski par ce même temps et vous comprendrez tout de suite notre désespoir! Parfois, mieux vaut passer son hiver sous la couche de brume pour ne même pas y penser.

L'occupation de cette semaine atteint une bonne moiti√© de nos logements. Derni√®re semaine de calme relatif avant le gros boom. De plus, le soleil sera √† nouveau de la partie car nous passerons comme d'habitude "en marge" des d√©pressions et comme les conditions de neige sont tr√®s bonnes, je n'ai qu'une seule suggestion... mais voyez donc plut√īt vous-m√™me en consultant les webcams des pistes de Grimentz, particuli√®rement celle des Grans-Plans qui atteint son rythme de croisi√®re avec des options vraiment sympa pour visionner les diff√©rents plans avec une qualit√© exceptionnelle.

Mais... je me dissipe à nouveau....

Le taux d'occupation de la semaine suivante monte en flèche jusqu'à 90% et atteint une occupation totale et complète pour les 2 grosses semaines de Carnaval, soit jusqu'au 3 mars. Mais cela, je vous l'avais déjà confié.

Le chass√©-crois√© d'aujourd'hui s'est bien pass√©. Le temps magnifique n'a en aucune mani√®re compliqu√© les choses. Bien des Suisses en vacances cette semaine en ont profit√© pour arriver t√īt, tr√®s t√īt, afin de rapidement s'annoncer avant de d√©valer les pentes de bon matin d√©j√†. D'autres, pourtant partis √† la m√™me heure de chez eux, ne sont arriv√©s que fort tard dans la journ√©e et les 900 kilom√®tres rapidement aval√©s leur avaient scotch√© un teint blafard √† leur imposer de plus longues vacances pour se refaire une sant√©. Pour faire ce d√©placement, autant s'organiser en cons√©quence et multiplier la p√©riode de repos d'autant. Alors, bonnes vacances, chers vacanciers.



N.B. Les messages de l'ancien blog (octobre 2006 à janvier 2007) sur l'ancien Immoblog
Add to Technorati Favorites blogCloud