Deprecated: Function ereg() is deprecated in /var/www/html/ecrire/tools/pdf4dc/functions.php on line 26
Curiosité locale - janvier 2008 - L'immoblog ou les vacances à la montagne

L'immoblog ou les vacances Ă  la montagne

Immobilia-Grimentz

jeudi 24 janvier 2008

Salutations ensoleillées d'Anniviers

Un scoop du Nouvelliste, assurément, car personne ne s'en doutait ;-) "Sierre-Anniviers Tourisme veut prouver statistiquement – et mieux vendre – l’ensoleillement exceptionnel du Valais central. Un projet est lancé à Sierre. La météo au service du marketing?".

VoilĂ  tout simplement de quoi remettre, preuve Ă  l'appui, l'Ă©glise au milieu du village.

Lire la suite

mercredi 23 janvier 2008

C'est quoi ces trucs sur la montagne?

Ce week-end dernier, vous avez été nombreux à vous poser la question... voir à râler... parce que la noire de derrière n'était toujours pas ouverte. En effet, celle des Chamoix l'était, la neige a rarement été aussi bonne et abondante. Alors, que se passe-t-il? Les RM de Grimentz ont-elles la flemme? Attend-on seulement la grosse bourrée de Carnaval pour enfin faire un effort?

Tant de récriminations valaient bien une petite enquête, d'autant plus que certains amis de Grimentz se demandent ce que sont ces machins au sommet des Becs. Petit tour de hors-pistes, visite guidée!

Lire la suite

mardi 15 janvier 2008

Les montagnes qui fument... la moquette?

Comme ailleurs en Valais et plus loin encore certainement, le ciel rose du matin côté Haut-Valais - ou de la Mecque pour d'autres - est annonciateur du mauvais temps.

Mais... tĂ´t cet autre matin-lĂ , nos montagnes se sont mises Ă  fumer...

Ici en Anniviers, vallée alpine par excellence, ce sont les montagnes qui régissent l'existence des humains et fournissent les signes annonciateurs. J'ai longtemps cru qu'un Weisshorn chapeauté annonçait le mauvais temps. Du coup, j'étais toute contente de le surprendre - enfin! - en tenue d'apparat en ce 1er janvier au matin. Je le guettais depuis des mois car il faut se lever tôt, ici, pour avoir 1 jour de mauvais temps en perspective.

TrĂŞve de plaisanterie.

Pourtant, en exposant fièrement mon cliché, on me rabattit bien vite le caquet. La montagne ne se nimbe pas, mais elle fume! Le vent d'ouest se lève alors et vient frapper la face. A Zirouc. Les anciens disent alors que le vent ouing à Recouec et qu'on le perçoit nettement depuis tout balcon loin à la ronde.

Recouec, c'est la région de Zirouc contre laquelle ce vent d'ouest s'écrase violemment. Là-bas, il y eut, il y a de cela fort longtemps, un incendie un soir d'orage que les hommes du village durent monter éteindre. L'expédition eut lieu en pleine nuit, abandonnant sous le tonnerre femmes et enfants morts de peur au village. S'il tend à la tragédie, ce court récit a certainement pris une ampleur exagérée au fond de ma seule imagination et le fait relaté n'a peut-être jamais eu lieu en de telles circonstances...

Revenons au présent. La situation météorologique se présentant enfin, Paul s'est fendu de 2 photos pour illustrer notre discussion.

La première est l'image parfaite du cas de figure mentionné, mais la 2ème, selon une autre école grimentzarde [petit bled mais beaucoup de penseurs :-)], n'en est pas l'exemple véritable. En effet, si la montagne fume, on prétend ici qu'elle fume la pipe car celle-ci dégage une colonne de fumée. Dans notre cas, notre pauvre Weisshorn est complètement décoiffé par les rafales, signe que la montagne fait plutôt face aux assauts du foehn.

S'il s'agit aujourd'hui d'une enquête, nous observons qu'elle n'est pas terminée. Mais une première piste est ouverte. Il nous faudra aller voir de plus anciens encore pour une éclaircie totale sur la question.

Pourtant, une chose est certaine: la montagne - elle - ne s'y est pas trompée. Il a neigé drû ce lendemain-là!




samedi 12 janvier 2008

Belle rencontre

Clin d'oeil est un correspondant de l'immoblog qui émet le voeu de s'exprimer sur ces pages de temps en temps. Hier, les aléas de la vie l'ont amené à croiser sur son chemin le souvenir relaté ici. C'est ainsi, qu'au détour d'un chemin...

Ma randonnée d’hier m’a offert une belle surprise. Merci à l’artiste inconnu, qui s’est certainement fait plaisir et m’a procuré un bel émerveillement. Si vous partez en randonnée dans les environs de Grimentz, ouvrez bien vos yeux vous risquez de le rencontrer.

















































Bon. Avec la magnifique couche de neige qui nous a été déposée sans relâche durant la journée, c'est pas garanti de retrouver l'animal. Quoique, en cherchant bien... :-)
Add to Technorati Favorites blogCloud