Deprecated: Function ereg() is deprecated in /var/www/html/ecrire/tools/pdf4dc/functions.php on line 26
Vie au village - juillet 2007 - L'immoblog ou les vacances Ă  la montagne

L'immoblog ou les vacances Ă  la montagne

Immobilia-Grimentz

lundi 30 juillet 2007

Le firong

Le firong est un terme issu du patois qui signifie "petit marchĂ©". Ce petit marchĂ© avait lieu Ă  l'Ă©poque le lendemain de la cĂ©lĂšbre foire St-Catherine Ă  Sierre - pour les nĂ©ophytes, la foire St-Catherine se dĂ©roule le dernier week-end de novembre car la St-Catherine se fĂȘte le 25 du mois. C'est l'une des plus grosses bamboulas de la rĂ©gion, puisque les sierrois sont d'indĂ©crottables foireurs et les anniviards n'y sont pas en reste puisqu'un sierrois est dans la plupart des cas d'origine anniviarde. CQFD.

Le petit marchĂ© regroupe, pourrait-on gĂ©nĂ©raliser, ceux qui ont rĂ©sistĂ© au week-end - interprĂ©tation strictement personnelle de l'immoblog nullement transmise par l'ancien qui nous renseigne sur la question. On n'y retrouvera plus les vaches, par exemple, mais les locaux ou les petits stands (normal, une vache cuite, ça ne peut que se traĂźner Ă  l'Ă©table Ă  4 pattes (!), tandis qu'un sierrois ça tient encore longtemps la route... ok, bon, j'arrĂȘte).

Depuis quelques années à Grimentz, la coutume du firong n'a donc pas été reprise, mais interprétée. Chaque vendredi, les commerces du lieu offrent leurs produits dans le vieux village à la curiosité des badauds. Une rapide recherche sur Google nous offre en premiÚre page la définition du firong selon,

Suisse Tourisme (.ch) avec photo Ă  l'appui... :
Tous les vendredis. Au coeur du village de Grimentz, découvrez les saveurs des produits typiquement valaisans.
Abracadabois (.ch), petit commerce au centre du village :
Petit marché dans la ruelle du vieux village de Grimentz. Le rendez-vous des produits du terroir.
Vous l'aurez donc compris, vous y trouverez chaque vendredi des produits que vous ne trouverez ... qu'ici. Vaches comprises, si nous nous en référons au dernier firong en photos.


Sur la place de la Cure, les produits du terroir de Jacqueline au et les confitures de géraniums (entre autres) de Janique.


Champignons de nos forĂȘts cueillis par ces jeunes messieurs.


La femme du boulanger en costume traditionnel anniviard.


L'oncle Jean, célÚbre guide touristique de Grimentz et inestimable puits de science historique du village, ici en pleine action.


4 taureaux de St-Jean sur la place de la Scierie, gros succĂšs de ce Firong.


De la vache au lait, les accessoires d'antan et d'aujourd'hui.


La ruelle centrale du village avec bien d'autres petits stands et de nombreux touristes en goguette.

Avant le firong des vaches de vendredi dernier, nous avons eu en vrac celui du vin, celui des fifres et tambours (plus animé, celui-là) et celui des géraniums, si nos souvenirs sont bons. Le prochain sera cyclophile avec la présence de Pascal Corti, vainqueur du Grand Raid 1998, des tests vélos, un mini Grand Raid pour les enfants et bien d'autres animations à l'affiche encore. Quant aux suivants, nous les découvrirons ensemble au fil de l'été.

Dans l'immédiat, nous vous disons donc A vendredi!

NB. Le correcteur orthographique qui a servi a ajustĂ© l'une ou l'autre incertitude de ce billet ne reconnaĂźt mĂȘme pas le terme "foireur", une vĂ©rification s'imposera par curiositĂ© dans le dictionnaire des mots suisses Ă  l'occasion ;-)

lundi 23 juillet 2007

Week-end chaud - feed back

Mis à part toutes ces choses fort sérieuses, le week end, comme nous le disions vendredi a été chaud. Beaucoup de musique à travers le village en journée, beaucoup de pluie en soirée, tant et si bien qu'elle a perturbé le spectacle de Cuche et Barbezat qui, eux!, sont restés imperturbables et nous ont offert une impro magistrale en attendant d'à nouveau pouvoir se faire entendre et continuer au fil de l'eau (si j'ose...).

Dimanche, les animations ont pris de la hauteur. Musique, clowns, jeux, apĂ©ros et bonne ambiance. Tout y Ă©tait sur l'Alpe. MĂȘme le soleil. Et vous?

dimanche 15 juillet 2007

Les foins

Essentiels pour assurer l'hivernage des troupeaux, les foins sont une des tĂąches centrales de l'Ă©tĂ©. Une des plus pĂ©nibles aussi. L'herbe est coupĂ©e Ă  la faux. Etendue, retournĂ©e, mise en tas, elle sĂšche sur le prĂ© avant d'ĂȘtre transportĂ©e dans la grange.

La charge sera traßnée, portée sur les épaules ou fixée sur le dos d'un mulet.
La médiathÚque Valais regroupe les archives valaisannes et relate cet épisode en accompagnement d'une photo d'époque, mais celle qui vous est présentée - les foins à Sierre - est l'oeuvre du grand photographe Charles Krebser, valaisan par mariage qui a observé le Valais de l'entre-deux guerre avec attention à travers son objectif.

Peu de choses ont changĂ©, aujourd'hui, en y rĂ©flĂ©chissant bien. La montagne Ă©tant toujours aussi pentue, les foins demeurent une activitĂ© pĂ©rilleuse et Ă©prouvante. Cette annĂ©e de plus, les fenĂȘtres mĂ©tĂ©orologiques sont assez restreintes. Il faut donc louvoyer entre les nuages car des foins coupĂ©s, mis Ă  sĂ©cher et trempĂ©s par la pluie, non seulement ce n'est pas rĂ©utilisable, mais en plus c'est lourd Ă  soulever.

Si Ă  l'Ă©poque, faux et mulet Ă©taient de rigueur - costume traditionnel de lourds tissus pour les femmes, cela va de soi... - la faux demeure dans la plupart des cas aujourd'hui, mais le mulet a Ă©tĂ© remplacĂ© par des remorques ou des basco, tel celui de ClĂ©ment que l'immoblog a surpris Ă  faire le plein. Cette petite carriole rouge, trĂšs adaptĂ©e Ă  notre environnement pour les travaux des champs fait sa grande sortie des garages et on en voit partout dans les rues, ces derniers jours. Si le terme s'Ă©crit correctement? Impossible de le dire car une recherche sur Google ou sur WikipĂ©dia ne mĂšne qu'Ă  des consonnances plutĂŽt issues du Pays Basque et il n'y a bien que l'immoblog pour poser ça par Ă©crit. Nous nous en tiendrons donc Ă  cet orthographe, faute de mieux. Quoi qu'il en soit, avant de retomber mollement dans le dos de ce vĂ©hicule, le foin est entassĂ© dans de grandes bĂąches en chanvre qui forment une boule gigantesque et disproportionnĂ©e si l'homme qui transbahute dĂ©cide de placer cette balle sur sa tĂȘte.

La faux doit quant Ă  elle souvent ĂȘtre aiguisĂ©e pour assurer un travail efficace. C'est d'ailleurs exactement ce qu'est entrain de faire en ce moment, avec son bruit caractĂ©ristique de va et vient mĂ©tallique, le propriĂ©taire suisse allemand du Mazot qui se situe juste en face de notre lieu d'Ă©criture, le balcon. En effet, monsieur aime Ă  soigner ses extĂ©rieurs.

La campagne environnante est donc parsemĂ©e de lopins de champs bariolĂ©s au grĂ© des zones coupĂ©es et du foin qui y sĂšche. En action pour mener Ă  bout la lourde tĂąche, ce sont souvent les membres d'une famille Ă©quipĂ©s de grosses chaussures, fichu ou casquette sur la tĂȘte et le corps luisant de chaleur et de crĂšme solaire.

Des rencontres inopinĂ©es avec orvets et vipĂšres ont souvent lieu - c'est d'ailleurs peut-ĂȘtre l'une des raisons qui motive le port des chaussures de montagne... rempart infranchissable pour ces petites bestioles au demeurant fort sympathique, non?...

Les foins, c'est strictement rĂšglementĂ©, doivent ĂȘtre faits d'ici Ă  fin juillet. Plus tard dans la saison, on parle encore de regain, plus communĂ©ment "des regains", la deuxiĂšme coupe. Si nĂ©cessaire.

Des prÚs fauchés courts sont une condition sine qua non en montagne. Ceci afin d'éviter le glissement de la neige à la saison venue.

lundi 9 juillet 2007

L'envol

Le week-end des musiques populaires n'a pas Ă©tĂ© des plus silencieux, et pour cause! Pourtant, par-dessus la mĂȘlĂ©e et aprĂšs cela encore, ce sont d'autres chants qui dominent le village.

Si vous habitez dans la rĂ©gion et que vous avez un chat, vous l'aurez dĂ©jĂ  constatĂ©: ces jours-ci, les petits oiseaux prennent leur envol. La criĂ©e peut ĂȘtre parfois terrible tant l'agitation est intense et si le nid se cache sous le rebord d'un toit, vous savez... juste au-dessus de la fenĂȘtre de votre chambre Ă  coucher vous ne pouvez l'ignorer bien avant l'heure du rĂ©veil.

En tout cas, celui que l'immoblog a rencontré semblait assez téméraire et paraissait aimer le bruit et l'agitation. Il a investi un bout de barriÚre bordant la route du Carovilla qui accÚde au vieux village, juste en face de l'office de tourisme. Il avait encore ses plumes de bébé.

dimanche 8 juillet 2007

Sondage emblématique de l'été - résultat intermédiaire

Voici aujourd'hui un rĂ©sultat intermĂ©diaire du sondage de l'Ă©tĂ©. Vous ĂȘtes pour l'instant 22 Ă  avoir votĂ© et plĂ©biscitez pour le moment la premiĂšre image, celle de l'Ă©glise et du village sur fond d'hĂŽtel Weisshorn:

1. Eglise et village - 11 votes (50%)
2. Caves blanches et Ă©glise - 3 votes (14%)
3. Rue du village de la fontaine - 3 votes (14%)
4. Rue du village de la Claire - 4 votes (19%)
5. Scex de Marenda - 0 vote (0%)
6. Eglise depuis rue du village - 1 vote (5%)

Surprenant, non?

L'immoblog, en tout cas, ne s'y attendait pas. Mais au fait, peut-ĂȘtre ĂȘtes-vous inspirĂ©s par une autre image qui ne figure pas dans ce palmarĂšs? Laquelle?? Ainsi donc, la partie est loin dĂȘtre finie. Continuez de participer afin de faire basculer les votes!

Sinon, quoi de neuf Ă  Grimentz? La routine pour le moment point de vue mĂ©tĂ©o :-( La journĂ©e de hier samedi a Ă©tĂ© fantastique avec un soleil Ă©clatant, une luminositĂ© remarquable et des oiseaux qui chantaient Ă  tue-tĂȘte.

Sur les terrasses, chaude ambiance au son des musiques folkloriques et carrément torride dans les restaurants jusqu'à pas d'heure en soirée - pour les normes grimentzardes en tout cas.

Mais aujourd'hui, la pluie s'est remise Ă  tomber, mĂȘme si la musique n'a pas cessĂ©.

Est-ce mieux chez vous?

A l'heure qu'il est, un calme insolite a abattu le village. Bonne semaine.

jeudi 5 juillet 2007

Chat - avis de disparition

Le sujet est grave, chers amis, et l'immoblog sourit tout juste en disant cela.

Une de nos locataires occupe un chalet dans les bas du village, zone Garage Solioz - Menuiserie Theytaz. Son petit chat gris de 2 ans répondant au nom de Mimi a disparu depuis mercredi. Il semble assez confiant de nature.

Si vous savez ce qui lui est arrivĂ©, faites-nous signe au 027 476 17 60 ou sur nos numĂ©ros privĂ©s ou 027 476 17 61 en dehors des heures de bureau. MĂȘme s'il est arrivĂ© quelque chose Ă  Mimi, il vaut mieux savoir, alors n'hĂ©sitez pas. Merci d'avance pour la famille propriĂ©taire du petit chat...
Add to Technorati Favorites blogCloud