Deprecated: Function ereg() is deprecated in /var/www/html/ecrire/tools/pdf4dc/functions.php on line 26
Vie au village - janvier 2008 - L'immoblog ou les vacances Ă  la montagne

L'immoblog ou les vacances Ă  la montagne

Immobilia-Grimentz

mardi 29 janvier 2008

Bébés huitantuitards - Luc - 3/15

Un portrait sépia à nouveau, bébé a entre-temps bien grandi. Il doit aujourd'hui mesurer un bon 3 mètres. Tant est si bien qu'il passe encore tout juste dans notre champ de vision au moment de longer nos vitrines.



Lire la suite

lundi 28 janvier 2008

Bébés huitantuitards - Jimmy - 2/15

Le portrait a pris une teinte sépia, depuis le temps, mais le regard n'a pas changé.

Jimmy est devenu un gaillard calme et discret, certainement un trait de son père, mais assuré. L'image du pas tranquille du guide de montagne envahit notre esprit à cette évocation.

Lire la suite

vendredi 25 janvier 2008

Bébés huitantuitards - Avant-propos - 1/15

Il y a vingt ans à Grimentz s'est produit un événement exc-ept-io-nnel. Notre petite bourgade de bien moins des 450 habitants d'aujourd'hui inscrivait 13 naissances à son registre!

Peut-être cette situation a-t-elle déjà pu se produire à l'époque des grandes familles [idée de projet en préparation sur le sujet depuis de nombreuses semaines], mais à notre époque et dans un bassin de population restreint comme celui de notre village, elle ne passe pas inaperçu. La preuve, l'événement a été immortalisé, mais il est encore bien trop tôt pour vous le dévoiler entièrement...

13 naissances? Si on se réfère aux chiffres gracieusement mis à disposition par la commune pour la période courant de 1993 à nos jours, on constate immédiatement que l'événement fera date encore longtemps, en effet. Seule l'année 1994 a vu 10 bébés revenir au village dans les bras de leurs mères. Sinon, nous avons plus souvent une moyenne de 5 à 6 bambins, moyenne qui chute au début des années 2000 avant de reprendre des couleurs en 2005 et 2006 avec 5 nouvelles naissances, grâce à un apport extérieur de nouveaux habitants. 2007 dégringole à 2 naissances.

Bref. 88, un millésime, on vous dit! Le premier bébé de cette fameuse année-là a poussé son petit cri un 28 janvier. Le dernier au 4 décembre.

L'immoblog s'est mis à leur recherche, en rencontre encore parfois dans les rues de Grimentz, plusieurs qui, du haut des 2 mètres de leur vingt ans ou de leurs longs cheveux bruns, lui donne un peu le tournis. C'est ainsi que, au gré de ses recherches et des rencontres, il espère pouvoir vous donner de leur nouvelle à chacun de leur anniversaire.

Des protraits couleur sépia qui raviront tous les nostalgiques tout en observant joyeusement la bande des bébés huitantuitards prendre leur envol. Le 1er des 13 épisodes à venir, c'est pour ce lundi 28 janvier déjà! Le 2ème suit juste derrière, le mardi 29 janvier. A vos agendas!

PS. Une mention "fils de" dans le bottin de téléphone aurait grandement facilité mes recherches ;-)

lundi 21 janvier 2008

Blogs de grimentzard(e)s - II

Des couleurs qui vous réveillent, n'est-ce pas? C'est plein d'énergie et d'idées car Jenny en fourmille lorsqu'il s'agit de bijoux. Colliers, bracelets ou bagues, même de la déco.

Polymère, résine, fil métallique, récup.... Rien ne se perd, tout se transforme et se crée, chez Jenny, on dirait!






On continue notre périple des blogs avec Mélanie et Mike qui ont contourné la Terre. Ces derniers sont partis et déjà revenus. Leur périple a duré 18 mois, de l'Amérique latine à l'Asie, c'est 22 pays et 27 frontières traversées. Un blues à couper au couteau s'y on y prend garde au bout de quelques pages, une envie de décamper certaine, même si notre petit village est bien joli...



mercredi 16 janvier 2008

Volley

Aujourd'hui, Patricia du sommet de la Tsarve vous propose



Si cette soirée est ouverte à tous, savoir jouer - un peu, tout au moins - est un atout ;-)

N'hésitez donc pas à monter la voir dès maintenant, à la contacter si vous ne skiez pas ou à vous annoncer auprès de l'OT!

dimanche 13 janvier 2008

Rogations et nouveaux bourgeois

C'Ă©tait hier.

L'immoblog ne pourra pas vous détailler l'ancestrale tradition des rogations, cette année. Tout simplement parce que ses patrons l'ont collée au bureau, ce jour-là, alors que eux y étaient :-(

En gros, il s'agit là d'une assemblée de bourgeois (de Grimentz) qui se réunit chaque 2ème samedi de janvier à la bourgeoisie. Un jeune adulte dès l'âge fatidique des 18 ans atteint, a le droit - le devoir même aux yeux de certains parents soucieux des traditions - d'y faire officiellement leur entrée. Ainsi donc cette année, ce furent une floppée de nouveaux bourgeois qui sont venus grossir les rangs de la chaleureuse assemblée que la neige n'a, semble-t-il, pas vraiment découragés. Sur la photo:

Le conseil bourgeoisial et le caviste: Jacques Vouardoux Président, Roger Salamin vice-président, Véronique Tissières-Abbé conseillère et Jean Vouardoux caviste.
Entrages [nouveaux bourgeois]: Germaine Massy - Salamin Joël - Salamin Jonathan - Abbé Florian - Salamin Gaëtan - Abbé Pierre - Chérifi Laetitia - Salamin Loriane - Remion Natacha - Remion Marianne.

Merci à Véro d'avoir spontanément veillé à informer l'immoblog sur la question!

Mais les rogations, c'est bien plus que ça. Il y a la cressin, la table des pauvres avec la fente derrière le pierre-ollaire, la table des autorités, celle des morts, le service de la raclette, les vins, les enchères et désormais même l'option sans fumée. Bref. Dans un avenir proche ou lointain, il sera à nouveau question des rogations sur l'immoblog. Dans le meilleur des cas en 2009. Dans le pire en 20...24 ;-)

P.S. Un clic sur la photo pour l'agrandir.

vendredi 11 janvier 2008

La musique sur les pistes de ski, à votre goût ou pas du tout?

Vos votes à notre sondage depuis le 3 janvier dernier ont dépassé toutes nos espérances.

De plus, ce dernier a pris fin dans le plus grand suspens car tout s'est joué dans les 10 dernières minutes! Durant ce court laps de temps, les partisans du Non, la musique sur les pistes me plaît beaucoup ont rattrapé et même coiffé au poteau ceux du Oui, je souhaite 1 jour de quiétude par semaine. Voyez vous-même le résultat des opérations:

* Oui, je souhaite 1 jour de quiétude par semaine 71 votes (46%)
* Non, la musique sur les pistes me plaît beaucoup 85 votes (55%)

C'est ainsi que prend fin un épisode très suivi. En effet, l'article Le silence sur la montagne fut aussi le plus lu de tous depuis sa parution, parfois commenté, même s'il faudra attendre jusqu'à demain pour avoir les chiffres définitifs.

Donc, je ne sais si tout le monde se lèvera de bonne humeur demain matin, mais félicitations aux gagnants!
L'immoblog vous remercie tous 1'000x et plus pour votre participation.

samedi 5 janvier 2008

On dit - Ă  propos des habitants

Dans la rubrique on dit, l'immoblog vous propose d'entamer aujourd'hui un petit tour de la vallée. Sans mal des transports pour ceux qui en pâtissent, promis:
  • Chandolin - Sandoulign ou Sandoulim - Chandolinards - Lè DĂ©rotchiau = les dĂ©valoirs [helvĂ©tisme] ou prĂ©cipices
  • St-Luc - Louc - Louquièrann - LucquĂ©rants - Lè Moquièrann = les moqueurs
  • Ayer - Le CorbĂ© = Les Corbeaux. On leur Ă©pargne le mauvais gag des juifs, bien sĂ»r...
  • Zinal - ? [ok pour les mayens jusqu'Ă  peu, mais tout de mĂŞme, vraiment rien?]
  • Grimentz - Gremaingutze - Grimentzards - Lè Arabien = les arabes
  • St-Jean - Chaingnzouanti - St-Jolinards [made by Immoblog - © 2008] - Lè Rèfondiau = les rĂ©pondeurs - Lè Moujett = les musaraignes
  • Mayoux - Mayeou - Lè Tsapla-Tso = les hacheurs de choux
  • Pinsec - Painchec - Painchaki - Pains tout sĂ©chĂ©s - Lè fèra-zilina = ceux qui ferrent les poules
  • Mission - Messioung - Lè Janè = les ânes
  • Vissoie - Vecheougiè - Lè Vechoyards - Vissoiyards - Lè Goutrouc - les goĂ®treux
  • Fang - Lè Fanati - Lè Tapagau = les tapageurs
  • Les Pontis - Fribougze - Lè Pontic
  • Niouc - Gniouc

Jusqu'ici, tout va bien... Nous avons, en gros, répondu aux questions qui/où, quoi et comment, bien que mes premiers mots de patois ne furent pas aisés à transcrire et dûment vérifiés. Nous sauterons à pieds joints par-dessus les quand et combien. Reste à attaquer la citadelle du POURQUOI. Et ça, c'est une autre paire de manche. Auriez-vous l'obligeance d'accorder quelques mois à l'immoblog pour percer le mystère et d'aborder sereinement les contours de certaines localités?

Un tout grand merci à Yvette, Bernard et Romain pour leur aide précieuse, mais... qu'ils sachent que ceci n'était que le début de nos recherches, à peine une mise en condition ;-)

jeudi 3 janvier 2008

Le silence sur la montagne

Juste un rêve… pour 2008… retrouver un jour par semaine… le silence de la montagne!

Imperceptiblement au fil des ans, le silence de la montagne disparaît de nos pistes de ski.

J'y retrouve l’univers sonore qui envahit nos vies quotidiennes jusqu'au sommet des pistes. Cela commence par Radio Rhône sur la place de la télécabine devant Bendolla, puis continue par Johnny au départ des Grands-Plans. Il y ensuite le snow park et ses haut-parleurs. Et moi qui rêve de silence comme la chèvre de monsieur Seguin rêvait d’espace.

J’ai longtemps pensé que la musique folklorique distillée au départ du télésiège des Crêts faisait partie du paysage, un peu comme le personnage qui y travaille. Je ne sais plus…

Mais où est passé le silence de la montagne ?

Je sais qu’il faut contenter chacun, alors je rêve juste d’un jour, un tout petit jour sur sept pendant lequel nous pourrions retrouver le silence de la montagne.

Vous, touristes qui me lisez, qu’en pensez-vous ? Manifestez-vous! Rêvez-vous comme moi de silence, de quiétude? Juste un petit jour. Le dimanche est bien le jour du Seigneur. Le lundi ne pourrait-il pas être le jour du silence ???

Mais quoi qu’il en soit, n’oubliez pas parfois, entre deux descentes, de vous arrêter… de regarder… de respirer l’odeur de l’altitude... et d’écouter le silence de la montagne.

Merveilleuses vacances Ă  vous qui me lisez.

Christine, la prof de ski, qui n'a qu'un rêve pour 2008…


La discussion est ainsi lancée. La musique sur les pistes, à votre goût ou pas du tout? L'immoblog saisit la perche tendue par Christine et vous propose une petit sondage sur la question:
  • oui, je souhaite 1 jour de quiĂ©tude par semaine
  • non, la musique sur les pistes me plaĂ®t beaucoup
Soyez nombreux à faire connaître votre opinion [cliquez oui ou non dans la colonne de droite] car... vous pouvez changer le cours des choses!

mardi 1 janvier 2008

Blogs de grimentzard(e)s

Qui vous dit que Grimentz est un village perdu au fond de sa vallée? Ça change quoi, dans le fond? A l'ère des nouvelles technologies et des avions, la géographie n'a plus vraiment d'importance pour qui cherche à adapter son mode de vie. Ici comme ailleurs. Un voyage d'une année à l'étranger relève pourtant toujours du challenge. Quitter sa famille pour un bail et partir à la découverte. Au XIIXème siècle [cherchez l'erreur! :-)], durant la grande époque romantique, les jeunes hommes de bonnes familles se devaient de le faire, ce voyage. C'était la condition sine qua non de leur éducation. D'ordre social et culturel, ils sillonnaient alors l'Europe. De ces voyages sont nés des auteurs encore célèbres aujourd'hui, bien qu'ils n'ont certainement pas tout écrit, par souci de décence bien sûr. De cette époque datent aussi les premiers guides touristiques.

L'auteur de l'immoblog a fait son long voyage en 89-90 d'un siècle déjà révolu. Les échanges de lettre avec l'Europe prenaient du temps. Il a fallu, durant les premières semaines d'enthousiasme ou de déception expérimentées à la puissance x, se réfréner de vouloir rentrer à la maison le soir pour raconter. Se contenter de transcrire le plus fort dans un maigre carnet. Une indépendance émotionnellement chèrement acquise. Tant et si bien que le premier coup de fil avec l'Europe, le soir de la St-Sylvestre fut une catastrophe expressionnelle tant la confusion la plus totale régnait. Par où commencer pour tout raconter en un si court instant? Et comment, puisque le français paraissait tout à coup une langue si lointaine et peu maîtrisable (ooooh que si!)? Les états d'âme étaient tout aussi chavirés de l'autre côté de l'Atlantique. Avons-nous réussi à nous communiquer quelque chose de concret et de factuel ce soir-là? J'en doute, mais le souvenir de cette conversation - pour autant que l'on puisse ainsi la définir - restera marqué dans les esprits. Je n'aurais pourtant pu faire mon chemin s'il en avait été autrement avec des contacts trop suivis. Un choix.

Alors qu'aujourd'hui, un jeune n'a plus d'excuses pour ne pas régulièrement donner des ses nouvelles. Indépendamment des natels [pardon... mobiles ou portables], Skype ou autre MSN qui font sans doute le bonheur rassuré des parents à intervalles réguliers, internet permet mille variantes rapides de communiquer, privées ou publiques. Par mail, l'immoblog a donc reçu 2 adresses.

2 jeunes filles du village effectuent actuellement ce type de voyage. Venons-nous toutes les 3 de bonnes familles? Nous vous en laissons seul juge, cher lecteur. Quoi qu'il en soit, l'été dernier, Fanny a pris la direction de l'Australie. Exubérante, elle nous fait part de manière très très spontanée de son expérience et de ses activités. Elle bouge sans arrêt et prend des tas de photos sur le vif pour nous en faire part aussitôt. Alicia a suivi, elle, le coucher du soleil et nage au bord de la côte Est des States. Lorsqu'elle a débuté son blog, elle barbotait avec aise dans son milieu depuis 5 mois déjà. Elle a donc écrit le début de son expérience avec un recul très posé.

De Fanny ou d'Alicia, à chacune sa manière de vivre et de percevoir les événements extraordinaires qu'elles traversent et c'est ce qui en fait le charme sidérant. L'immoblog n'a pas eu connaissance d'autres blogs grimentzards ou anniviards, mais si d'aventure il en existait encore, ce serait un grand bonheur de les lires avec vous.



Voilà. L'immoblog avait simplement envie de débuter l'année avec un thème sympa, motivant et porté sur l'avenir. Fanny et Alicia en sont le prétexte tout trouvé. En leur souhaitant le meilleur pour la suite de leurs aventures et en espérant vivement pouvoir continuer à les suivre, c'est aussi à vous que nos meilleurs pensées pour 20....24 - on a dit? - s'adressent!
Add to Technorati Favorites blogCloud